Chargement...
Chargement...

Janvier Littée : Martiniquais, premier député de couleur membre d'une assemblée parlementaire française (1752-1820) : l'homme, son milieu social, son action politique

Auteur : Abel Alexis Louis

Paru le : 15/12/2013
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

23,50 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
17,63 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Portrait d'un personnage éminent de la société martiniquaise de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle, période marquée par l'esclavagisme. J. Littée fut négociant à Saint-Pierre mais aussi propriétaire d'esclaves et de terres à Sainte-Lucie. Son ascendance, un père créole et une mère métisse, conditionna son parcours atypique ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Chemins de la Mémoire Série Histoire des Antilles L'existence de Janvier Littée (1752-1820) nous renvoie à la fois à l'histoire de la Martinique et de la France en pleine période esclavagiste. Celui qui fut à la fois marchand, puis, négociant à Saint-Pierre à la veille et au début de la Révolution française, était aussi propriétaire d'esclaves et d'habitation à Sainte-Lucie. Représentatif d'une certaine élite sociale de couleur, celle qui marchandait, qui possédait des biens mobiliers et immobiliers et qui s'unissait à des personnes de même phénotype et de niveau social voisin, il s'en distingua pourtant par son absence des actes socioculturels de la composante des libres de couleur de Saint-Pierre. Cette attitude résultait-elle du nom qu'il revendiqua de son mariage en 1780 à sa mort en 1820 ? Porter celui de son père naturel, blanc créole, négociant de Saint-Pierre, avait-il forgé sa mentalité et ses valeurs ? Son absence des premiers troubles révolutionnaires dans la capitale économique de la Martinique était-elle en fin de compte révélatrice de son parcours atypique au sein de la société civile ? Celui qui s'exila en Dominique, fin septembre 1792, avant d'être élu par des « patriotes » blancs et libres de couleur, premier député de couleur de la Martinique à la Convention nationale, avait-il pris suffisamment conscience des enjeux portés par la Révolution française et par l'abolition de l'esclavage décrétée par cette assemblée ? Avait-il ensuite défendu cette abolition durant son passage au Conseil des Cinq-Cents entre octobre 1795 et mai 1797 ? Notre présent ouvrage tente de répondre à ces différents questionnements et à bien d'autres aussi.

Fiche Technique

Paru le : 15/12/2013

Thématique : Pacifique- Océanie

Auteur(s) : Auteur : Abel Alexis Louis

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Chemins de la mémoire. Histoire des Antilles

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-02067-1

EAN13 : 9782343020679

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 220

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 360 g