Chargement...
Chargement...

Le fils oublié de Trotsky

Auteur : Jean-Jacques Marie

Paru le : 12/01/2012
Éditeur(s) : Seuil
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

17,20 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
11,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Cette biographie reconstitue les derniers mois de Sergei Sedov (1908-1937), fils cadet de Léon Trotsky. Simple ingénieur puis professeur à Moscou, il est pris dans la tourmente des purges staliniennes au seul titre de ses origines familiales. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Trotsky eut deux fils. Les biographes connaissent l'histoire tragique de l'aîné, Léon Sedov, militant actif de la IVe Internationale, qui suivit son père dès le début de son exil, en 1929. Il fut assassiné par le NKVD en 1938 dans une clinique parisienne. Mais on ignorait le destin de Serge Sedov, le cadet, présenté par ses proches comme «apolitique», et resté en URSS malgré le départ forcé de son père et la traque lancée contre lui. Comme le révèle ce livre, ce supposé apolitisme a permis de masquer longtemps la vérité. Car Serge Sedov, s'il préférait le football aux arcanes du parti bolchevik, fut bel et bien victime d'une machination de la police politique de Staline. Accusé d'avoir «empoisonné des ouvriers» et organisé des sabotages, il refusera d'endosser ces charges extravagantes et d'avouer la moindre culpabilité. Il échappera donc au procès public, au cours duquel les staliniens souhaitaient voir son nom traîné dans la boue, mais pas au jugement ni à la sentence : il sera fusillé le 29 octobre 1937. Il priva ainsi Staline d'une part de sa vengeance, mais Trotsky, lui, n'en sut jamais rien. Grâce à des archives inédites, ce livre reconstitue pour la première fois les derniers mois d'une victime des grandes purges de la fin des années 1930, une victime tombée dans l'oubli, dont le seul crime fut d'avoir été le fils de son père.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Les Révolutions russes 1917-1953

L’année 1917 fut un tournant sur le plan international mais particulièrement dans l’histoire de la Russie, dernier empire en cette aube du XXe siècle.

Voici une bibliographie d’ouvrages généraux qui ont pour but, de manière plus ou moins fournie, de reprendre la chronologie des événements, de clarifier le rôle de chacun et de revenir sur des termes parfois complexes (Blancs, Bolcheviks, Soviet…) et enfin de présenter les conséquences pour le peuple russe de ces bouleversements politiques de l’année 1917 jusqu’à la mort de Staline en 1953.

Historien français pionnier dans le renouvellement de l’historiographie soviétique, il publie sa thèse dénuée de toute idéologie, La Révolution russe de 1917 en 1976. L’originalité de ses travaux lui donne le statut d’auteur de référence. En effet, M. Ferro s’intéresse à l’histoire sociale des mouvements révolutionnaires, il observe et analyse ces révolutions du point de vue de ceux d’en bas et voit dans la masse sociale beaucoup plus de nuances et de complexité que ses prédécesseurs.

Orlando Figes est un historien britannique qui consacre tout son travail à l’histoire russe et plus généralement de l’Europe de l’Est depuis la fin des années 80. Il enseigne actuellement à Londres. Plume exceptionnelle, il est l’auteur de deux grands ouvrages, La Révolution russe (1891-1924) et Les Chuchoteurs (vivre et survivre sous Staline).

Alexandre Jevakhoff est un historien et haut fonctionnaire français, il préside le Cercle de la marine impériale russe et est membre de l’Union de la noblesse russe. Son livre sur les Russes blancs fut particulièrement salué lors de sa parution en 2007 aux éditions Tallandier.

Jean-Jacques Marie est un historien français, spécialiste de l’URSS et du communisme. Auteur remarqué pour ses biographies sur Trotsky, Staline, Lénine et Beria, il s’impose aujourd’hui comme un auteur incontournable de l’histoire soviétique.

Alexandre Sumpf est spécialiste de l’histoire de la Russie contemporaine. Son histoire sociale de l’Union soviétique, De Lénine à Gagarine, fut particulièrement remarquée lors de sa publication en 2013 en folio histoire inédit.

Nicolas Werth est historien et directeur de recherche à l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS), il s’est imposé comme l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire de la Russie, en France et au-delà.

Fiche Technique

Paru le : 12/01/2012

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Jean-Jacques Marie

Éditeur(s) : Seuil

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-02-103819-X

EAN13 : 9782021038194

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 183

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 825 g