Chargement...
Chargement...

Le maréchal Lannes : favori de Napoléon

Auteur : Ronald Zins

Paru le : 02/04/2009
Éditeur(s) : Horace Cardon
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

32,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Biographie d'un anonyme sous-lieutenant des volontaires du Gers qui devint en 1809 l'un des maréchaux de l'Empire les plus en vue au point de se voir confier le titre de duc de Montebello. Issu du monde paysan, il parvint à profiter des soubresauts de la Révolution pour s'extraire de sa condition et noua avec Napoléon Bonaparte une amitié profonde mais tumultueuse. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Lannes occupe une place à part parmi les maréchaux du Premier Empire. Le jour de sa mort, le 31 mai 1809, Napoléon écrivait à la maréchale : « Ma Cousine, le maréchal est mort ce matin des blessures qu'il a reçues sur le champ d'honneur. Ma peine égale la vôtre. Je perds le général le plus distingué de mes armées, mon compagnon d'armes depuis seize ans, celui que je considérais comme mon meilleur ami. » Ainsi, Napoléon lui-même avoue sa préférence pour Lannes et une amitié plus forte que toute autre. Il indique aussi que Lannes est devenu son meilleur général. Et si l'on peut estimer que sous le choc émotionnel Napoléon ressent le besoin de glorifier le disparu, ce même besoin témoigne de la profondeur de son chagrin et donc de la puissance de l'affection qu'il éprouvait pour Lannes. Né à Lectoure, officier dans les volontaires du Gers en 1792, Lannes rencontre Bonaparte lors de la première campagne d'Italie et dès lors se noue une amitié profonde mais tumultueuse. Général en septembre 1796, à Arcole Lannes sauve la vie de Bonaparte en faisant rempart de son corps. Héros de Saint-Jean-d'Acre, d'Aboukir et de Marengo, il est fort logiquement nommé maréchal de l'Empire en 1804. Il se couvre de gloire à Austerlitz, Iéna et Friedland avant d'être le vainqueur de Saragosse. Déterminant lors de la campagne de 1809, il est mortellement blessé à Essling le 22 mai. Duc de Montebello en souvenir de sa victoire du 9 juin 1800, Lannes ne fut jamais courtisan, avait son franc parler et conservait une totale indépendance d'esprit vis-à-vis de Napoléon. Ce grand soldat avait fini par détester la guerre et sa mort tragique en a fait un héros romantique. Voici qui concourt donc à faire de ce maréchal celui qui occupe la place la plus originale dans l'Épopée.

Fiche Technique

Paru le : 02/04/2009

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Ronald Zins

Éditeur(s) : Horace Cardon

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-913020-04-6

EAN13 : 9782913020047

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 525

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g