Chargement...
Chargement...

Pierre de Blois : ambitions et remords sous les Plantegenêts

Auteur : Egbert Türk

Paru le : 23/11/2006
Éditeur(s) : Brepols
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

19,95 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Un nouveau groupe social apparaît au XIIe siècle avec l'essor des villes : les intellectuels. Ils se déplacent à travers l'Europe à la recherche de postes. Pierre de Blois, d'origine bretonne, est l'un d'eux. Précepteur à la cour de Sicile, il est appelé par Henri II d'Angleterre avant de rejoindre les successeurs de Thomas Becket à Canterbury. Mais il ne chercha pas à tirer profit de sa position. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'essor des villes au XIIe siècle s'accompagne de l'apparition d'un nouveau groupe social, les intellectuels. Ces magistri qui écrivent, enseignent et se déplacent à travers l'Europe naissante commencent de peupler, à partir du règne d'Henri II Plantagenêt, les cours des puissants à la recherche d'un personnel qualifié pour structurer une administration en gestation, ce qui offre aux ambitieux l'occasion de faire carrière, même s'ils sont d'origine modeste. Pierre de Blois, issu de la petite noblesse bretonne, appartient à ce groupe émergeant. Maître ès arts et poète célèbre, il se laisse emporter par la perspective d'un rôle de premier plan et se retrouve d'abord à la cour royale de Palerme, précepteur du jeune Guillaume II et garde des sceaux. Revenu en France après l'échec politique de l'équipe qu'il avait suivie en Sicile, il est appelé par Henri II en Angleterre. Cependant, au sortir d'une grave maladie, rongé de remords, il quitte ses fonctions auprès du roi pour offrir ses services aux deux successeurs de Thomas Becket à Cantorbéry. Véritable cas d'espèce, Pierre de Blois n'a pas voulu profiter des avantages que lui réservait sa position privilégiée pour rejoindre le cercle dirigeant de son temps. Pris dans un conflit devenu pour lui presqu'existentiel au fil des ans, il condamne finalement, au nom de sa déontologie, son ambition de vouloir jouer un rôle prééminent: diacre, il ne doit pas s'engager dans les affaires du monde. La peur des compromis, voire des compromissions, l'a donc fait renoncer au but ultime de nombreux magistri, l'épiscopat, et à l'exercice d'un pouvoir spirituel et temporel. S'il s'est contenté du rang d'archidiacre, il ne s'est pas lassé d'encourager les décideurs de l'époque à résoudre son propre problème: accorder action publique et préceptes chrétiens.

Fiche Technique

Paru le : 23/11/2006

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Egbert Türk

Éditeur(s) : Brepols

Collection(s) : Témoins de notre histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-503-51805-2

EAN13 : 9782503518053

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 730

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 3,4 cm

Poids : 790 g