Chargement...
Chargement...

Vie du duc de La Rochefoucauld-Liancourt

Auteur : Frédéric Gaëtan de La Rochefoucauld-Liancourt

Paru le : 01/12/2004
Éditeur(s) : le Livre d'histoire
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

14,20 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Quatrième de couverture

Le 12 juillet 1789, après les incidents sanglants des Tuileries, une députation de l'Assemblée nationale se rend à Versailles pour informer le souverain des troubles qui ont éclaté à Paris : le peuple et les bourgeois se sont armés, la situation est grave. «Mais c'est donc une révolte ?», s'inquiète Louis XVI. «Non, Sire, répond un député de la noblesse qui est aussi un proche conseiller de Sa Majesté : c'est une révolution.» L'interlocuteur du roi, dans cet échange fameux, est le duc de la Rochefoucauld-Liancourt, un aristocrate libéral, partisan d'une monarchie éclairée, favorable, comme Mirabeau, à la prise en compte des revendications populaires. Le duc n'est pas un progressiste de salon ou un idéologue opportuniste. Il a reçu dans son hôtel les hommes les plus importants de son temps, il expérimente de nouvelles techniques agricoles sur sa terre de Lian court depuis près de vingt ans, il y a créé une école des arts et métiers et il a voyagé à travers l'Europe, en Suisse et en Angleterre, en particulier. Protecteur du commerce et de l'industrie auprès de Louis XVI, mais aussi intercesseur des pauvres, des protestants et des prisonniers maltraités, il n'a pourtant pas réussi à faire prévaloir la fermeté et l'intelligence dans cette époque troublée, bien qu'il n'ait pas hésité à applaudir la fin des privilèges (nuit du 4 août) et à défendre le roi après Varennes. Il sera contraint de gagner l'Angleterre, où il retrouve son ami Arthur Young, après le 10 août 1792, échappant ainsi à la mort. Son cousin sera lapidé dans la ville de Gisors. «Il ne voulut point quitter la France, écrivit-il à son sujet ; moins confiant, moins vertueux que lui, j'ai fui les poignards, il y a succombé.» Tout le duc de la Rochefoucauld-Liancourt est là : dans cette modestie, cette âpre lucidité. En Angleterre, apprenant le procès du roi, il écrira à Barrère pour venir témoigner en sa faveur et sans réponse de sa part, il rédigera une lettre de défense du souverain qu'il fera imprimer et répandre en France. Après un long périple sur le continent américain, il vit en proscrit à Paris, réussissant cependant à importer et à faire tester la vaccine qui sera administrée à des millions de ses compatriotes. Il retrouvera ensuite Lian court et sa manufacture où il introduira des machines nouvelles, poursuivra ses expériences agricoles et une œuvre (écrite) d'historien et de philosophe, reprendra ses titres de duc et de pair sous Louis XVIII et continuera à témoigner de son inépuisable générosité dans ce ministère du bien public, dont il sera exclu deux ans avant sa mort.

Fiche Technique

Paru le : 01/12/2004

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Frédéric Gaëtan de La Rochefoucauld-Liancourt

Éditeur(s) : le Livre d'histoire

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84373-154-2

EAN13 : 9782843731549

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 20 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 401 g