Chargement...
Chargement...

La Maison souveraine et ducale de Bar

Auteur : Georges Poull


50,31 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'histoire de la Lorraine au Moyen Age met en scène deux maisons princières concurrentes, celle des ducs et celle des comtes de Bar. Retrace l'historique de ces maisons princières du Moyen Age au XVIIIe siècle. ©Electre 2021

L'histoire de la Lorraine au Moyen Age met en scène deux maisons princières concurrentes, celle des ducs et celle des comtes de Bar ; en réalité la formation est plus complexe, car ces comtes sont descendants de ducs de Lorraine et ils deviennent ducs eux-mémes au milieu du XIVe siècle. Ce sont deux Maisons ducales qu'il faut mentionner, deux Maisons qui un jour n'en firent plus qu'une en la personne de Rêne II de Vaudémont. Georges Poull s'est fait depuis plusieurs décennies l'historien de ces Maisons ducales ; patiemment il a accumulé les renseignements fournis par les chartes, les cartulaires, les nécrologes, les annales, repris par les historiens depuis le XVIIIe siècle et en partant du plus loin des origines il défile inlassablement le réseau des descendances et des alliances. Il a d'abord trace le destin de la Maison de Lorraine. Il nous donne ici une même histoire de la Maison ducale de Bar. Le comte souverain de Bar, érigé en duché en 1354 correspond à la partie ouest de la Lorraine actuelle. Il occupe l'emplacement du département de la Meuse et d'une partie des départements des Vosges, de la Haute-Marne, de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle. Il est divise en prévôtés, sénéchaussées et bailliages dont les chefs-lieux se trouvent notamment à Bar-le-Duc siège de la Chambre des comptes, Saint-Mihiel où se trouvent les Grands jours, Pont-à-Mousson. La Mothe, Bourmont, Lamarche, Chetillon-sur-Saône, Conflans, Gondrecourt, Briey, Sancy, Etain et Longwy. La première Maison ducale, qu'étudia Robert Parisot, est née véritablement en 959, d'une décision de l'archevêque Brunon de Cologne de confier une partie de la Lotharingie à un comte lorrain, marie à sa nièce française. Ce comte, nomme Frédéric, avait acquis le château de Bar. Georges Poull a admis de l'appeler < > à une époque où une telle nomenclature n'était pas en usage, parce que la filiation et l'ascendance ne font pas de doute, parce qu'il admet aussi de retenir la filiation féminine. Cette première Maison ducale s'éteint en effet chez les mâles, mais brille chez Béatrice et Matilde en Italie, chez Sophie a Bar et Montbeliard. C'est de cette dernière que part la Maison comtale de Bar. Cependant le souvenir lointain de l'origine ducale et donc de la continuité de la Maison fut tel qu'au XIIe siècle on imagina de baptiser le château et la ville de Bar du nom de Bar-le-Duc. A partir de Sophie de Bar et de Louis de Montbéliard, tous deux réunis dans le nom de Mousson, en passant par Renaud le Borgne, par Thibaut Ier qui fut comte de Luxembourg, par Henri Ier et Henri II qui moururent en croisade, puis plus tard par le destin grandiose de l'homme d'Etat qui fut Thibaut II, par celui curieux de Robert le premier duc. sans oublier les épouses, Agnes de Champagne, Philippe de Dreux, Yolande de Flandre, sans oublier les lignées cadettes, il y avait, il y a de quoi bâtir une belle histoire de famille. C'est ce que Georges Poull a fait. Il fournit une belle matière à la réflexion, livre a la gourmandise des chercheurs, qui y fouilleront les références, croiseront les données, étudieront les réseaux de parenté, critiqueront les politiques.

Fiche Technique

Paru le : 01/01/1994

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Georges Poull

Éditeur(s) : PUN-Editions universitaires de Lorraine

Collection(s) : Histoire moderne

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86480-831-5

EAN13 : 9782864808312

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 455

Hauteur : 28 cm / Largeur : 20 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 300 g