Chargement...
Chargement...

Passeurs d'Orient : les Juifs dans l'orientalisme

Paru le : 02/05/2013
Éditeur(s) : Eclat
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Michel Espagne - Directeur de publication : Perrine Simon-Nahum

25,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Contributions d'historiens et de spécialistes de la littérature et des sciences humaines à un colloque de 2012 sur la place des savants de culture ou de religion juive dans l'histoire des études orientales en Occident, et sur de grandes figures juives de l'orientalisme : Raymond Schwab, Mardochée Naggiar, Theodor Benfey, Sylvain Levi, etc. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

D'Ignaz Goldziher, admis à la grande université Al-Azhar du Caire, à Hermann Vambéry qui, déguisé en derviche, gagna Samarcande à pied, à la recherche des origines ouzbèkes supposées de la langue hongroise, les savants juifs des XIXe et XXe  siècles eurent un rapport privilégié avec l'Orient, entendu comme l'espace dans lequel s'est déployée la culture arabo-musulmane, mais qui désigne aussi l'ensemble des pays extérieurs à la loi chrétienne, comme en attestent les travaux des indianistes Sylvain Lévi ou Theodor Benfey. « Passeurs d'Orients », donc, ils participent activement d'un mouvement fondateur d'une science nouvelle, originellement philologique, mais aussi science des religions, que les clivages du second XXe siècle aura tôt fait de qualifier de « colonialiste », quand il s'est agi, surtout, d'en dégager la dimension singulière, au regard d'un Occident désorienté. À travers les plus grandes figures de l'orientalisme, le volume, issu en partie d'un colloque qui eut lieu au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme de Paris en 2012, retrace l'histoire et les implications de cette relation particulière et en dénoue les malentendus idéologiques et politiques. I. L'Orient, les Orients : l'orientalisme au miroir de la science. François Pouillon, Regards européens sur l'Islam (XIXe-XXe siècles). Philippe Büttgen, L'Orientées conversions. Johann David Michaelis, Gotthold Ephraim Lessing. Perrine Simon-Nahum, Le mort saisit le vif. La place des Juifs dans les études orientales aux XIXe et XXe siècles. II. La vision de l'Orient chez les savants, diplomates, commerçants et aventuriers. Michel Espagne, Armin Vambéry. Les pérégrinations d'un derviche. Sophie Basch, Un autre Orientalisme : .situation de Raymond Schwab (1881-1956),entre Élémir Bourges et Edward Said. Lucette Valensi, Présence des Orientaux dans l'orientalisme européen au XIXe siècle. Autour de Mardochée Naggiar. III. De Göttingen à Al-Azhar : la figure des fondateurs. Pascale Rabault-Feuerhahn, Du judaïsme à l'indianisme : Theodor Benfey. Céline Trautmann-Waller, Les Mélanges judéo-arabes d'Igná Goldziher : transculturalité et cohabitation. Catherine Fhima et Roland Lardinois, Sylvain Lévi passeur d'Orients : autorité savante et conscience morale. Isabelle Kalinowski, Le Judaïsme antique de Max Weber : une rationalité orientale ? Sabine Mangold, Gotthold Weil et les Tatars.

Fiche Technique

Paru le : 02/05/2013

Thématique : Historiographie généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Eclat

Collection(s) : Bibliothèque des Fondations

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84162-300-9

EAN13 : 9782841623006

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 221

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 0,1 cm

Poids : 346 g