Chargement...
Chargement...

Notre guerre : souvenirs de Résistance : Paris 1940-41, le bagne, occupation en Allemagne

Auteur : Agnès Humbert

Paru le : 03/09/2004
Éditeur(s) : Tallandier
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Julien Blanc

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

En 1940, naît un premier groupe de résistants au musée de l'homme. Le groupe dispose de son propre journal : "Notre guerre". Les résistants collectent des d'informations, recrutent et aggrandissent leur réseau avant de connaître l'emprisonnement. L'ouvrage présente les souvenirs d'Agnès Humbert témoignant des conditions de vie durant son incarcération, à travers le journal "Notre guerre". ©Electre 2018

Quatrième de couverture

«Paris, 6 août 1940. Au portillon du palais de Chaillot, un écriteau indique que l'accès du musée est gratuit pour les soldats allemands. Cassou est dans son bureau, il a vieilli lui aussi... Brusquement je lui dis pourquoi je suis venue, je lui explique que je me sens devenir folle si je ne fais pas quelque chose pour réagir... Le seul remède est de nous grouper, une dizaine de camarades, pas plus. Nous rencontrer à jour fixe, pour nous communiquer des nouvelles, rédiger et diffuser des tracts, donner des résumés de la radio française de Londres.» Agnès Humbert, historienne d'art, a quarante-quatre ans en 1940. Eile travaille au musée des Arts et Traditions populaires. Elle fait partie, avec Boris Vildé, Anatole Lewitsky, Jean Cassou et Yvonne Oddon, des fondateurs du tout premier mouvement de résistance en zone occupée, le groupe du musée de l'Homme. Notre guerre, son journal, publié une première fois en 1946, est un extraordinaire document sur cette préhistoire de la Résistance où, dans la stupeur et l'abattement de l'été 1940, un groupe d'intellectuels se jettent à corps perdu dans la dissidence et, pas à pas, mettent en oeuvre une action clandestine dont ils ignorent tout. En quelques mois, ces pionniers batissent une organisation très ramifiée qui est brutalement démantelée au printemps 1941. Le journal de résistance devient alors récit de prison, puis de bagne. Agnès Humbert y révèle une personnalité hors du commun, celle d'une intellectuelle engagée, femme d'action et de contacts, décrivant aussi bien ses rencontres avec Pierre Brossolette ou Honoré d'Estienne d'Orves que son quotidien exténué de travail forcé au milieu des ouvrières esclaves des bagnes hitlériens.

Fiche Technique

Paru le : 03/09/2004

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Agnès Humbert

Éditeur(s) : Tallandier

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84734-181-1

EAN13 : 9782847341812

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 392

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,2 cm

Poids : 423 g