Chargement...
Chargement...

L'euthanasie nationale-socialiste : Hartheim-Mauthausen 1940-1944

Auteur : Claude Bessone

Auteur : Jean-Marie Winkler

Paru le : 14/05/2005
Éditeur(s) : Tirésias
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Photographe : Hartmut Reese - Préfacier : Lionel Richard

17,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Raconte l'histoire du château d'Hartheim en Autriche, lieu premier et terrifiant où les nazis commencèrent à préparer et à mettre en place leur "solution" d'extermination. Il a été un centre d'apprentissage pour l'oeuvre de mort que concevaient les nazis pour la sauvegarde de la "race pure". ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce livre raconte pour la première fois l'histoire nazie du château d'Hartheim en Autriche, lieu premier et terrifiant où des Allemands s'initièrent, se « firent la main » à la pratique de l'extermination et mirent en place la technique de la « solution finale ». Ce lieu a été horriblement le centre d'apprentissage de la mort programmée que conçurent les hitlériens pour la sauvegarde de la « pureté de la race » et seule « race » ayant droit de vie. Feuilleter les pages de cet ouvrage, penser cet ouvrage, c'est surtout et avant tout ne pas omettre ici de lire les mots euthanasie et national - socialisme sans les dissocier. Sous nos yeux se déroule une infamie véhiculée par une société perverse et sans morale sinon une éthique à l'envers où le mal est comme une obsession à fabriquer l'injustifié et à théoriser de faux - semblants scientifiques. Le plus horrible restant à venir par les actes, sous des vocables détournés, mettre en formation le « vrai mentir », cette façon insoupçonnable et ô combien manichéenne qu'ont eue les nationaux - socialistes d'édicter dans le sens premier nazi le « nuisible » et de l'assassiner. C'est ainsi que le bourreau donne le « coup de grâce » à la bouche dite inutile, ces actions avilissantes pour toute humanité se perpétrèrent sur notre mémoire et cette infamie véhiculée par une société où régnait l'ordre nazi claudique notre demain. Un théâtre de la cruauté s'ouvre sous nos yeux et en images, cette relique resplendissante d'un souvenir s'effaçant sinon effleurant avec peine le réel, et pourtant les morts nous parlent sinon dégueulent leur état de victimes. La beauté du crépusculaire Hartheim ne peut cacher l'horreur de ce que fut ce lieu d'initiation à l'extermination de masse. Les auteurs nous poussent, intangibles, à visiter ces lieux devenus aujourd'hui d'une autre lumière, d'un autre verre, d'une rouille immuable qui assassine immobile les victimes. Ces oripeaux d'innomée restent collés encore à la pensée négationniste et risquent de vicier si on n'y prend pas garde notre marche d'humain. Le pari de nos auteurs - chercheurs est d'oser, au risque de choquer, pour parfaire notre mémoire et donner sens aux mots dans une Allemagne où la civilisation s'était figée pour laisser oeuvrer le national - socialisme. Ce livre marque la fin d'un prétexte et met aussi en garde contre ce que peut avoir parfois de dangereux la « bonne volonté » d'une politique dans l'acte de faire mémoire et repentance.

Fiche Technique

Paru le : 14/05/2005

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Claude Bessone Auteur : Jean-Marie Winkler

Éditeur(s) : Tirésias

Collection(s) : Ces oubliés de l'histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-915293-26-0

EAN13 : 9782915293265

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 0,9 cm

Poids : 314 g