Chargement...
Chargement...

Les intellectuels et l'Occupation : collaborer, partir, résister

Paru le : 08/09/2004
Éditeur(s) : Autrement
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Mémoires, n° 1106
Contributeur(s) : Directeur de publication : Albrecht Betz - Directeur de publication : Stefan Martens

22,40 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Contributions à un atelier en 2002 à l'Institut historique allemand de Paris sur l'attitude des intellectuels des pays sous occupation allemande (France, Belgique, Italie). Etudie les différents degrés d'adhésion, d'accomodation ou de rejet du régime nazi et analyse en France l'impact de l'Occupation sur la vie intellectuelle, la diffusion culturelle et la formation des élites. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

1940. Le traumatisme de la défaite devient, chez beaucoup d'intellectuels français, l'expérience d'une perte: celle de l'influence de leur nation dans le monde, mais aussi de leur statut individuel en tant qu'écrivains. Dans une société où l'économie et la technique sont amenées désormais à jouer un rôle déterminant, ils cherchent une nouvelle identité. Confrontés à des modèles contradictoires, à côté de ceux, très rares, qui entrent en résistance, certains choisissent l'exil ou la passivité, d'autres optent pour le fascisme comme moyen de combattre le communisme et de "réduire la décadence" (Drieu La Rochelle). 1944. L'histoire opère un brusque retournement. La plupart des intellectuels ayant adhéré, à des degrés divers, à la collaboration se sentent trahis par la politique allemande, qui n'a pas pu remplir ses promesses d'une "nouvelle Europe" et a même échoué à dresser un rempart contre le bolchevisme. Pendant ces quatre années, pourtant, la production culturelle fut, en France, impressionnante. Comment expliquer un tel paradoxe? Les contradictions extrêmes de cette crise aiguë méritent d'être réexaminées de près. La distance historique permet à une équipe d'historiens de cinq pays d'Europe de porter un nouveau regard sur cette période cruciale de l'histoire européenne. Couverture: Paris, novembre 1941, retour d'Allemagne des écrivains français. De gauche à droite: lieutenant Gehrard Heller, Pierre Drieu La Rochelle, Georg Rabuse, Robert Brasillach, Abel Bonnard.

Fiche Technique

Paru le : 08/09/2004

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Autrement

Collection(s) : Mémoires, n° 1106

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7467-0540-0

EAN13 : 9782746705401

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 342

Hauteur : 23 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,4 cm

Poids : 415 g