Chargement...
Chargement...

Pourquoi résister ? Résister pour quoi faire ? : actes du colloque des 2, 3 et 4 décembre 2004

Paru le : 24/11/2006
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Mémorial de Caen - Auteur : Bernard Garnier - Auteur : Jean-Luc Leleu - Auteur : Jean Quellien - Auteur : Anne Simonin - Préfacier : Olivier Wieviorka

35,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cette double question invite à réfléchir sur le rapport au politique que les résistants ont construit pendant et après les années de guerre, en définissant les valeurs que défendaient la Résistance. Il s'agit ensuite de dresser un inventaire des actions des résistants, notamment lors de la construction européenne et face aux conflits mondiaux. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Les valeurs revendiquées par les Résistants pendant la Seconde Guerre mondiale ont-elles orienté, influencé leurs choix politiques, une fois la guerre terminée, quand nombre d'entre eux sont parvenus au pouvoir? La première partie de ce colloque international, qui s'est tenu au Mémorial de Caen les 2, 3 et 4 décembre 2004, met en évidence la diversité des motivations de l'engagement résistant, diversité qui, trop souvent méconnue, rend incompréhensible certains épisodes de notre histoire récente. Si l'entrée en résistance reposait exclusivement sur les droits de l'homme et la dignité de la personne humaine, comment dès lors expliquer que, lors des conflits coloniaux des années cinquante, d'anciens résistants se soient radicalement opposés sur la conduite à suivre. Pourquoi les mêmes hommes qui ont dit «non» à l'État français ont-ils choisi en conscience la défense des intérêts de la République française délégitimant l'accès des peuples colonisés à la souveraineté nationale? De la Résistance, le poète René Char dira qu'elle est un héritage sans testament. Hormis le programme du Conseil National de la Résistance, il n'existe pas, en effet, de texte précisant ce qu'aurait dû être la Résistance après la Résistance. Et pourtant, de réformes avortées en trahisons avérées, peut-on imaginer l'histoire de la France contemporaine privée de l'action des résistants? D'où la seconde partie de ce colloque consacrée à l'inventaire, à l'action concrète de la Résistance, en particulier en matière de structures économiques et sociales, puisque c'est dans ce domaine que l'héritage résistant est le plus visible, et a été le plus durable. Que les idées de la Résistance se soient peu, ou difficilement, converties en programme politique sous la IVe République, ne doit pas faire oublier que la Résistance a probablement eu en France un impact plus durable que dans n'importe quel autre pays européen, comme le montrent les comparaisons avec les autres résistances nationales dans l'après-guerre.

Fiche Technique

Paru le : 24/11/2006

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Université de Caen, Centre de recherche d'histoire quantitative le Mémorial de Caen

Collection(s) : Seconde Guerre mondiale, n° 6

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-916392-01-7

EAN13 : 9782916392011

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 360

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : - g