Chargement...
Chargement...

Les empires atlantiques : des Lumières au libéralisme (1763-1865)


16,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
0,00 €
Protection:
Acheter en numérique

Résumé

Ces travaux tentent de faire le point sur la rupture à la fois politique et culturelle qui saisit l'espace atlantique au cours du siècle. S'attachant à des thématiques variées (l'esclavage et son abolition aux Etats-Unis, l'image d'Haïti, le confédéralisme, etc.), ces articles analysent la transition entre la conception impériale de la légitimité et la révolution de la souveraineté populaire. ©Electre 2021

Les Empires atlantiques Les courants de l'histoire atlantique, de la World History ou de l'histoire connectée ont profondément renouvelé la réflexion sur la structure des grands empires mondiaux à l'époque moderne. D'un autre côté, l'histoire politique du moment révolutionnaire a connu de profonds bouleversements, du « tournant républicain » de l'historiographie nord-américaine, à la fin des années 1960, à l'approche « euro-américaine » assumée par l'histoire ibéro-américaniste au cours des années 1990 dans son approche des Indépendances. Dans une perspective comparée, il convient maintenant de faire le point sur la rupture à la fois politique et culturelle qui saisit l'espace atlantique au cours du siècle de la transformation moderne. De la guerre de Sept ans (1763) aux grandes réformes libérales du milieu du XIXe siècle et à la Guerre de Sécession américaine (1865), la fin de la domination impériale aux Amériques va de pair avec l'adoption des formes politiques modernes : gouvernement républicain (hormis le Brésil et Haïti), souveraineté nationale, citoyenneté, Etat de droit, gouvernement représentatif. Les travaux rassemblés ici décrivent de manière originale l'effondrement des empires atlantiques en Amérique et l'accession à la modernité politique des nouveaux États. Ils interrogent en effet les grands récits qui en organisent habituellement la compréhension comme la construction de la nation ou le triomphe du libéralisme. Ils relativisent, en outre, la différence entre le Nord et le Sud du continent américain, signalant des points de contact ou de correspondance entre les États-Unis, les républiques hispano-américaines, Haïti et le Brésil. S'attachant à des thématiques variées comme l'esclavage et son abolition aux États-Unis, l'image d'Haïti, le rôle des corsaires républicains, la complexe délimitation des frontières « nationales », le confédéralisme, la république ancienne et moderne, le rétablissement de la monarchie ou encore la construction de la légitimité au Brésil, ces articles essaient d'expliquer autrement la transition entre la conception impériale de la légitimité et la révolution de la souveraineté populaire aux Amériques.

Fiche Technique

Paru le : 18/06/2009

Thématique : Histoire générale Amérique du Sud

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Enquêtes & documents, n° 38

Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Federica Morelli - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Clément Thibaud - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Geneviève Verdo

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7535-0832-1

EAN13 : 9782753508323

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 212

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 520 g