Chargement...
Chargement...

Le spectre de la Révolution noire : l'impact de la révolution haïtienne dans le monde atlantique, 1790-1886

Auteur : Alejandro Gómez

19,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etude sur l'impact de la rebellion des esclaves de Saint-Domingue, en 1791, ses représentations et ses conséquences politico-sociales dans les différentes parties de l'Amérique esclavagiste anglophone et hispanophone au cours du XIXe siècle. ©Electre 2022

Ameriques

Jusqu'à la dernière décennie du XVIIIe siècle, Saint-Domingue était la colonie européenne la plus prospère du monde grâce notamment au travail forcé de plus d'un demi-million d'esclaves africains. Ce fut précisément dans le nord de ce territoire insulaire que se produisit en 1791 la rébellion d'esclaves la plus importante de l'époque moderne. Cet événement a été suivi par des conflits civils et militaires, souvent liés aux troubles et aux fluctuations politiques en France, et qui conduisirent ultérieurement à l'Indépendance d'Haïti en 1804.

Dès le début de ce processus, la situation des Blancs des sociétés esclavagistes voisines s'en trouva affectée. Ils s'alarmèrent de la violence d'une insurrection qui déboucha sur une République indépendante dirigée exclusivement par des Noirs et des mulâtres. La possibilité que cet exemple puisse être imité par les populations de couleur locales représentait une menace très grave pour leurs vies, leurs familles, leurs possessions matérielles, et même pour l'ordre socio-racial établi par les Européens depuis l'époque de la conquête. Ils craignaient donc pour leur propre paix intérieure, menacée en outre par les actions des abolitionnistes métropolitains et la propagation des idées révolutionnaires françaises. De ce tournant émotif on trouve des manifestations tout au long du XIXe siècle, et presque dans toutes les sociétés esclavagistes des Amériques. Elles se manifestèrent même en Europe, notamment lors des discussions portant sur l'esclavage et le commerce d'esclaves. Tout cela met en évidence l'existence d'un traumatisme culturel lié aux événements survenus dans la colonie française, jusqu'à constituer un véritable syndrome collectif de portée occidentale.

Ce travail s'attache par conséquent à montrer la véritable extension et les conséquences de ce phénomène, en analysant dans le détail et dans diverses aires culturelles du Monde Atlantique (anglophone et hispanophone) chacune de ses manifestations, voire de ses enjeux sur les plans militaire et politique, à travers des outils analytiques inspirés notamment des sciences cognitives.

La thèse doctorale dont ce livre est issu a été récompensée par le prix de thèse de l'Institut des Amériques 2011, et par le prix « Histoires de l'esclavage » décerné par le Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage en 2011.

Fiche Technique

Paru le : 29/08/2013

Thématique : Histoire générale Amérique du Sud

Auteur(s) : Auteur : Alejandro Gómez

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Des Amériques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-7535-2220-6

EAN13 : 9782753522206

Reliure : Broché

Pages : 308

Hauteur: 25.0 cm / Largeur 17.0 cm


Épaisseur: 1.9 cm

Poids: 590 g