Chargement...
Chargement...

Les espaces clos dans l'urbanisme et l'architecture en Gaule romaine et dans les régions voisines : hommage à Raymond Chevallier

Paru le : 27/04/2007
Éditeur(s) : PULIM
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Caesarodunum, n° 40
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Robert Bedon - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Yves Liébert - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Hélène Mavéraud - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Centre de recherches André Piganiol (Clermont-Ferrand / Limoges)

40,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Issues d'un colloque organisé en 2004, ces contributions abordent le thème des clôtures et de l'espace qu'elles entourent dans les agglomérations et les villes gallo-romaines : constructions privées ou publiques, espaces consacrés aux loisirs ou au travail, au sacré ou au profane, places et forums, rues et voies, constructions défensives. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Dans les agglomérations de la Gaule romaine, à l'intérieur d'une distribution modulaire, qui partage l'espace urbain en aires délimitées par des rues qui tendent à suivre une grille orthogonale, on observe une très nette tendance à la clôture des espaces laissés totalement ou partiellement non bâtis, et qui apparaissent en creux dans le paysage urbain. Il s'agit essentiellement du forum, esplanade bordée en même temps que fermée de portiques, des sanctuaires, intra- ou périurbains, dont l'aire sacrée est enclose d'un péribole, des thermes, bordés ou entourés de leurs palestres, et aussi des porticus post sacenam accolés aux théâtres, sans oublier les campus, places publiques accueillant des marchés et aires d'exercices pour les associations de jeunesse. Il s'y adjoint des structures à finalité économique, les macella et les horrea, composés d'un espace central entouré de cellules à usage d'entrepôts pour les premiers, et de boutiques pour les autres. On ajoutera encore à cette liste la partie centrale des insulae d'habitation dans les quartiers modestes ou pauvres, où les habitats et les ateliers sont le plus souvent tournés vers la rue, et bordent simultanément, de l'autre côté, un espace intérieur, qu'ils enclosent également. L'architecture suit fréquemment ce schéma, avec des édifices qui constituent des structures closes, en particulier les différentes catégories d'édifices de spectacle, amphithéâtres, théâtres, odéons, cirques, mais aussi, dans le domaine privé, les domus, organisées autour de leurs cours intérieures, et dans les nécropoles, les enclos funéraires. Ce volume rassemble une série de contributions consacrées à ces espaces et à ces édifices clos, aux fonctions pratiques, ornementales, symboliques, religieuses de ces clôtures, en même temps que plusieurs autres textes, qui étudient cette particularité de l'urbanisme et de l'architecture romains dans des villes et des territoires extérieurs à la Gaule, ainsi que sous des aspects différents ou complémentaires.

Fiche Technique

Paru le : 27/04/2007

Thématique : Autres périodes antiquité

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : PULIM

Collection(s) : Caesarodunum, n° 40

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84287-428-5

EAN13 : 9782842874285

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 453

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 714 g