Chargement...
Chargement...

Villes et citadins dans la mondialisation

Auteur : Groupement d'intérêt scientifique pour l'étude de la mondialisation et du développement (France)

Paru le : 02/05/2003
Éditeur(s) : Karthala
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Hommes et sociétés
Contributeur(s) : Directeur de publication : Annik Osmont - Directeur de publication : Charles Goldblum

27,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Propose une approche macroéconomique et sociologique des effets de la mondialisation sur les recompositions urbaines dans les pays en développement. Amorçe une réflexion sur le développement local et analyse les pratiques locales de gestion urbaine en étudiant plus particulièrement le rôle des citadins. Enfin, ouvre le débat sur une nouvelle manière de penser le développement urbain. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Longtemps qualifiées de prédatrices, de relais de l'échange inégal, voire d'obstacles à l'accomplissement des politiques de développement, les villes - et particulièrement les grandes villes - du Sud ont fait à partir des années quatre-vingt, sous les auspices du néo-libéralisme, un retour «vertueux» sur la scène du développement dans le contexte d'une mondialisation des économies, porteuse d'une nouvelle donne urbaine. Le développement désormais considéré comme moteur de la croissance légitime l'irruption d'un nouveau système de critères fait de «meilleures pratiques», de «bonne gouvernance», de «construction de compétences». Cependant les nouvelles formes de l'urbanisation, métropoles émergentes ou mégapoles foisonnantes, où les activités informelles occupent une place dominante, ne sont-elles pas autant de symptômes d'un ajustement sous contrainte installé au prix de processus d'exclusion des citadins victimes de la sélection économique? La mise en place de la décentralisation ne semble pas donner aux autorités locales les moyens de mieux gérer les villes, socialement et techniquement. Face à ces dynamiques territoriales et politiques, on voit les citadins développer des initiatives et se transformer en acteurs de nouvelles formes de citadinité démocratique, souvent rassemblés sous le vocable de «société civile», s'insérant dans les interstices de la mondialisation. Issu des travaux et réflexions d'un groupe de travail organisé par Annik Osmont et Charles Goldblum au sein du Gemdev, le présent ouvrage vise, à travers les quatorze contributions présentées, à approfondir ces questions tant dans une perspective générale relative aux pays en développement qu'à travers des approches problématisées à partir des références latino-américaines, africaines et asiatiques. Quatre entrées, à la fois thématiques et problématiques, ont été retenues, définissant les quatre parties de l'ouvrage, à savoir: Économie mondialisée, espaces métropolisés; Les mutations socio-spatiales; L'urbanisme négocié; Transferts de modèles et démocratie locale. A travers ces parties un cheminement s'esquisse qui tente d'éclairer par le Sud la question des perspectives urbaines - modélisées ou non - dans l'univers de la mondialisation.

Fiche Technique

Paru le : 02/05/2003

Thématique : Aménagement du territoire

Auteur(s) : Auteur : Groupement d'intérêt scientifique pour l'étude de la mondialisation et du développement (France)

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Hommes et sociétés

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84586-387-X

EAN13 : 9782845863873

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 300

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 16 cm

Poids : 500 g