Chargement...
Chargement...

Les mésaventures de Vénus : la notion de beauté dans l'art des XIXe et XXe siècles : actes de la 1re Journée doctorale d'histoire de l'art, Paris, 25 mars 2006

Auteur : Journée doctorale d'histoire de l'art (01 ; 2006 ; Paris)

Paru le : 17/07/2009
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histo.art, n° 1
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : École doctorale Histoire de l'art (Paris) - Directeur de publication : Marina Vanci-Perahim - Auteur : Ecole doctorale histoire de l'art - Auteur : Françoise Dumasy - Préfacier : Eric Darragon

22,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ces contributions abordent les sujets suivants : la beauté autre, à travers l'étude d'un peintre lituanien, d'artistes roumains et de surréalistes ; la beauté détournée, notamment par l'étude de l'oeuvre de l'architecte F. Furness ; la beauté subterfuge, dans des articles sur le thème de la résistance. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Synonyme de perfection, de mesure, de grâce ou de raisonnable dans l'art gouverné par les codes hérités de la tradition gréco-latine, la notion de beauté - dont l'icône emblématique est la Vénus de Milo - commence au XIXe siècle à être sérieusement ébranlée. Des romantiques aux symbolistes, n'est beau que l'étrange, le mystérieux, le surprenant ou le fantastique, issu d'une «rencontre fortuite». On réhabilite le contrepoids du beau : la laideur. Au début du siècle dernier les mythes de la société industrielle et l'exemple des «arts premiers» imposent des critères esthétiques différents. Après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, parler de beauté devient presque indécent. C'est uniquement à l'aube de notre siècle que la notion de beauté fait son retour dans le vocabulaire et les préoccupations des historiens d'art. Sans avoir la prétention de définir l'idée de beauté dans la diversité des théories esthétiques ou philosophiques, la première journée d'étude de l'École doctorale Histoire de l'art de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, à travers des exemples particuliers d'images, d'objets ou de pratiques ancrées dans l'histoire, retrace les Mésaventures de Vénus au cours des deux derniers siècles. Le caractère à la fois fédérateur et très large des questions autour du Beau a facilité la rencontre de jeunes intervenants et de chercheurs confirmés issus de domaines d'étude variés, qui ont pu nourrir, par leur contribution, les cinq chapitres abordés au cours de cette journée : Une beauté autre : du mystère à la merveille ; La beauté détournée : humour et mauvais goût ; La beauté subterfuge : une stratégie de la résistance ; La beauté venue d'ailleurs ; Beauté et prouesses techniques. Vers un réenchantement du monde ? Cette diversité des participants (historiens de l'art contemporain, de l'architecture, de la photographie ou de l'art africain) garantit une pluralité des approches et s'inscrit dans l'articulation de l'Équipe d'accueil Histoire culturelle et sociale de l'art (HiCSA).

Fiche Technique

Paru le : 17/07/2009

Thématique : Généralités Histoire de l’Art

Auteur(s) : Auteur : Journée doctorale d'histoire de l'art (01 ; 2006 ; Paris)

Éditeur(s) : Editions de la Sorbonne

Collection(s) : Histo.art, n° 1

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-85944-622-2

EAN13 : 9782859446222

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 232

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 392 g