Chargement...
Chargement...

Dieu, le corps, le volume : essai sur la sculpture

Auteur : Luc Richir

Paru le : 21/03/2003
Éditeur(s) : Part de l'oeil
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Théorie, n° 5
Contributeur(s) : Non précisé.

32,20 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Reprend les éléments exposés dans une thèse de doctorat. Etude qui fait le constat d'une perception éclatée, décousue de la sculpture en tant qu'oeuvre d'art, de l'impossibilité d'avoir une vue globale de l'objet. Analyse les oeuvres de Cellini, Bernin, etc., se fondant sur l'examen de textes philosophiques et théologiques pour évoquer la relation entre les théories esthétiques les plus courantes. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Une oeuvre sculptée ne se livre jamais tout entière au regard. A mesure qu'on gravite autour d'elle, la vue, qui s'efforce d'enchaîner le déploiement de ses faces et de ses profils, est dessaisie tout à la fois de son pouvoir unifiant et de son instantanéité, de la capacité d'englober simultanément les aspects montrés par l'objet. Contraint de se mettre en mouvement, le spectateur perd la vue du plan précédent à mesure qu'il gagne une vue nouvelle. Force lui est donc de s'en remettre à la supposition d'un voir absolu dont il est séparé en raison de l'existence même de son corps. Ce voir absolu, la philosophie, en cela fondée par la théologie, l'identifie à un Dieu qui, selon la définition de Nicolas de Cues, «est appelé theos parce qu'il voit toute chose». Ce Dieu est l'ancêtre direct, le père de la conscience transcendantale. Il existe donc un rapport éminent entre notre esthétique (centrée sur la vision) et le sujet transcendantal. C'est ce rapport qui nous impose d'envisager la sculpture en termes de volume, à y voir un éventail de plans idéalement offerts d'un coup d'oeil à la vue. Or, une telle conception débouche sur l'impossibilité d'appréhender la sculpture autrement que par le biais d'un écart irréductible où se fait jour la différence entre le voir du Theos et notre vision effective. À vrai dire, la sculpture est le lieu de cet écart, le lieu où le réel de notre corps nous interdit d'accéder à la jouissance folle d'être Dieu.

Fiche Technique

Paru le : 21/03/2003

Thématique : Généralités Histoire de l’Art

Auteur(s) : Auteur : Luc Richir

Éditeur(s) : Part de l'oeil

Collection(s) : Théorie, n° 5

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-930174-29-3

EAN13 : 9782930174297

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 296

Hauteur : 23 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 2,7 cm

Poids : 1000 g