Chargement...
Chargement...

Esthétique de l'effacement : essai sur l'art et l'effacement

Auteur : Michel Ribon

Paru le : 15/01/2005
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

31,00 €
Expédié en 2 à 7 jours
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin
epub
23,25 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

L'auteur démontre que l'esthétique de l'art obéit au processus de l'effacement. Il analyse cette construction de l'absence, anéantissement de la laideur du temps, effacement de la figure humaine ou mise en oubli d'une génération perdue comme celle de la guerre pour mieux comprendre, en opérant une transfiguration, et ré-enchanter le monde. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Effacer, c'est écarter, éloigner, estomper, dissiper, exclure, annuler, bref, faire disparaître : mais pour faire apparaître du nouveau. Pour nous affirmer nous procédons à des effacements qui nous conviennent et nous en affrontons d'autres qui nous repoussent et que nous devons conjurer ou écarter. Telle est la démarche exemplaire de l'art qui, dans la cruauté nécessaire de son geste créateur, efface jusqu'à les détruire des apparences stériles, des figures hostiles et des mondes anciens : pour conquérir, pour signifier, pour transfigurer, bref, pour faire apparaître par-delà ce qui est insignifiant, usé ou néfaste, des mondes neufs. L'art s'empare de tout ce qui efface, et mérite d'être effacé par le style et le souffle de l'artiste : les griffes du temps, le gouffre de l'ennui, la mélancolie, l'injustice, la douleur, l'existence désolée, les visages du désastre et de la laideur. L'art s'empare de toutes ces figures de la mort dont il fait un défi, son ressort et son levain ; et c'est pour transmuer toujours l'ombre en lumière. L'art moderne s'est vite emparé des images de l'homme disloqué dans un monde déchiré. Si de grands artistes comme Rembrandt, Watteau, Goya, Géricault, Fitzgerald ont pu peindre ou décrire un effacement fléché vers la Mort, d'autres comme Delacroix, Cézanne, Matisse, Proust l'ont fait aussi en vue de révéler et d'affirmer la Vie. Source de vie, l'art ne peut mourir : ineffaçables sont sa lumière et sa glorieuse pérennité qui font passer dans un temps porteur de mort des «parcelles d'éternité».

Fiche Technique

Paru le : 15/01/2005

Thématique : Généralités Histoire de l’Art

Auteur(s) : Auteur : Michel Ribon

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-7786-4

EAN13 : 9782747577861

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 349

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 500 g