Chargement...
Chargement...

Vers une démocratisation de l'opéra

Auteur : Sylvie Saint-Cyr

Paru le : 20/01/2006
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Robert Abirached

31,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
23,25 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Etude fondée sur une enquête conduite auprès des établissements lyriques membres de la Réunion des opéras de France entre 2000 et 2002. L'objectif est de comprendre ce qui place aujourd'hui l'opéra au rang des arts d'exception pour un public âgé et d'évaluer les moyens qui sont mis en oeuvre pour séduire les jeunes. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Au cours de la décennie 1980, les théâtres d'opéra subissent une double crise: l'abandon de leurs salles et le vieillissement de leurs publics. La moyenne d'âge du spectateur est estimée à soixante ans. Constitué majoritairement d'abonnés, consommateur et amateur des oeuvres du grand répertoire, le public de l'opéra refuse les tentatives de renouvellement du genre et l'arrivée des mises en scène modernes. L'avènement des services de la communication et la recherche d'un nouveau public, plus jeune, dont les préférences artistiques soient susceptibles de favoriser le renouveau du genre lyrique, ne suffisent pas à combler ces espoirs. L'introduction des réductions tarifaires, aussi justifiées soient-elles, n'attire pas automatiquement ces nouveaux spectateurs qui butent devant d'autres écueils avant de franchir pour la première fois les portes de l'opéra. En ces temps où l'on commence à parler d'exclusion, sinon de «fracture sociale», le maintien d'une pratique lyrique inégalitaire et élitiste peut en effet paraître hors de saison. Les lois de l'économie de marché qui exaltent les pratiques commerciales au détriment des arts savants, les variétés contre les musiques érudites, ne l'ont pourtant pas emporté sur le principe républicain d'égal accès de tous aux «oeuvres capitales de l'humanité», qui présuppose l'universalité de la valeur artistique et la nécessité de la délectation esthétique offerte non seulement aux érudits mais à l'ensemble des citoyens. Gardienne de ces valeurs, la République est ainsi contrainte, en maintenant par la subvention les arts de haute culture hors du champ d'application de la rentabilité, à rechercher les motifs légitimant la dérogation des citoyens, et plus précisément ici des contribuables et des consommateurs, au principe élémentaire de leur souveraineté. L'éducation artistique servira de solution à cette contradiction.

Fiche Technique

Paru le : 20/01/2006

Thématique : Généralités Histoire de l’Art

Auteur(s) : Auteur : Sylvie Saint-Cyr

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Logiques sociales. Musiques et champ social

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-9917-5

EAN13 : 9782747599177

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 359

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 480 g