Chargement...
Chargement...

Figures de l'art. n° 6, Anges et chimères du virtuel

Paru le : 15/10/2002
Éditeur(s) : PUPPA
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

39,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Au sommaire, notamment : Court traité d'angéologie (M. Adam) ; Quelques conditions d'un dialogue avec Gabriel (M.-D. Popelard) ; De aureolae atque de virtuali animae virtute (C. Escarmant) ; Un virtuel spectaculaire (J. Arrouye) ; La méditation de la nourriture dans l'intercation avec des créatures virtuelles : du repas de l'ange aux philosophies de la chair (I. Rieusset-Lemarié), etc. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Figures de l'art 6 Anges et chimères du virtuel Les anges fingunt - se façonnent, fictionnent -, avec l'aide de Dieu, des corps sensibles que l'homme peut voir, toucher, sentir (saint Thomas d'Aquin, Somme). C'est par sua virtute, que l'ange nous paraît parler, manger, marcher, occuper un lieu. Doué de virtus, l'ange déroge aux catégories aristotéliciennes en faisant du possible une puissance réelle, « en acte ». L'ange est, selon Louis Marin (« L'ange du virtuel », Traverses, 44-45, Septembre 1988, p. 155) un corps virtuel qui « virtualise le monde, les êtres, les corps, les sociétés ». Les nouvelles technologies du vingtième siècle sont-elles de nouvelles « faiseuses d'anges » ? Les cybernautes volent dans le cyberspace du Village global, parlent Net, « inhabitent » l'E-Mail, font l'amour en pixels. L'épopée cathodique a fait entrer notre corps prothétique dans l'ère du virtuel. Ce n'est plus l'espace et le temps qui sont les formes pures a priori de la sensibilité, mais la téléprésence. Or, à la différence des autres images, « photo-graphiques », les images de synthèse ne « représentent » plus le réel. Comme les anges de saint Thomas, elles le feignent - fingunt -, le simulent. Elles paraissent exister, vivre toutes seules comme des virtus autonomes et responsables. Elles nous voient, nous sentent, nous touchent et réagissent aux mouvements de notre corps. Bientôt, elles se métamorphoseront au gré de nos pensées, de nos humeurs. Le monde virtuel réalise-t-il une merveilleuse internationale des esprits, selon les voeux de Pierre Lévy, de Marvin Minsky et d'Edmond Couchot ou nous dresse-t-il aux « techniques d'un corps psychotique », comme le « cassandrisent » Virilio et Baudrillard ? « Absolument modernes » et résolument intempestifs, nombre d'artistes utilisent aujourd'hui les nouvelles technologies pour mieux mettre en question l'impensé philosophico-théologique qu'elles présupposent et les nouvelles techniques du corps qu'elles mettent en oeuvre. C'est dans cette perspective, ouverte par Louis Marin, que le VI numéro de Figures de l'art analyse les anges et chimères du virtuel.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Cycle UniverSCité

Les nouvelles technologies, les technosciences, la robotique sont entrées dans notre quotidien. Les objets et personnages des romans d’anticipation d’hier, robots, cyborgs, mutants, clones, télécrans en font désormais partie. Il est urgent de s’interroger ensemble : que devient et deviendra l’humain, aujourd’hui et demain ? Et l’individu dans l’humain ? S’agit-il d’une nouvelle définition ou d’une déshumanisation ?

Fiche Technique

Paru le : 15/10/2002

Thématique : Ecrits sur l'art contemporain

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : PUPPA

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-908930-82-X

EAN13 : 9782908930825

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 507

Hauteur : 17 cm / Largeur : 25 cm

Épaisseur : 3,0 cm

Poids : 1300 g