Chargement...
Chargement...

Emile Mâle (1862-1954) : la construction de l'oeuvre : Rome et l'Italie

Paru le : 25/05/2005
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

49,00 €
Expédié en 2 à 7 jours
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin

Résumé

Ces contributions, issues d'une table ronde tenue en juin 2002, éclairent la genèse de l'oeuvre d'Emile Mâle (1862-1954), historien de l'art médiéval et un des créateurs de l'iconographie historique, en montrant l'influence exercée par l'Italie et Rome dans ses années de formation qui furent décisives pour ses orientations ultérieures. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Émile Mâle est le fondateur de l'histoire de l'art médiéval en France et l'un des créateurs de l'iconographie historique. Issu d'une famille modeste originaire du Bourbonnais, il est parfaitement représentatif de la promotion par l'école qui caractérise la IIIe République. Élève de l'École normale supérieure de 1883 à 1889, il se forma intellectuellement dans un milieu républicain et dreyfusard, sans renoncer pour autant à ses convictions chrétiennes. Attiré à la suite d'un voyage en Italie par l'art et la civilisation du Moyen Âge, il soutint en 1898 sa thèse sur L'art religieux du XIIIe siècle en France, ouvrage pionnier dans lequel il montre que les églises et les cathédrales médiévales ont été des instruments de vulgarisation à travers lesquels les plus hautes conceptions de la théologie et de la science étaient transmises jusqu'aux intelligences les plus humbles. De 1906 à 1923, il enseigna l'histoire de l'art médiéval à la Sorbonne et publia successivement L'art religieux de la fin du Moyen Âge en France (1908) et L'art religieux du XIIe siècle en France (1922). De 1923 à 1937, il fut directeur de l'École française de Rome et se consacra à l'étude de l'art religieux en Italie, avec L'art religieux après le concile de Trente (1932) et Rome et ses vieilles églises (1942). Membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres (1918) et de l'Académie française (1927), il se retira dans le domaine de l'abbaye de Chaalis dont il fut l'administrateur jusqu'à sa mort, où il écrivit ses dernières oeuvres : La fin du paganisme en Gaule et les plus anciennes basiliques chrétiennes (1950) et Les saints compagnons du Christ (posthume, 1958). Les contributions réunies dans le présent volume visent à éclairer la genèse de l'oeuvre d'Émile Mâle à travers l'étude des années de formation, qui furent décisives pour ses orientations ultérieures, et son développement au cours de la période de la maturité qui coïncida avec son séjour au palais Farnèse, en soulignant tout particulièrement le rôle de Rome et de l'Italie dans l'évolution de sa pensée et de ses méthodes.

Fiche Technique

Paru le : 25/05/2005

Thématique : Art du Moyen-âge

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Ecole française de Rome

Collection(s) : Collection de l'Ecole française de Rome, n° 345

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7283-0703-2

EAN13 : 9782728307036

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 360

Hauteur : 25 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 200 g