Chargement...
Chargement...

Splendeurs de la Cour de Bourgogne : Charles le Téméraire (1433-1477)

Paru le : 06/05/2009
Éditeur(s) : Fonds Mercator
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

50,80 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Présentation d'oeuvres d'art retraçant la vie de Charles le Téméraire (1433-1477), les splendeurs de la chevalerie et les fastes des fêtes de cour à son époque en Bourgogne, les horreurs de la guerre, ainsi que l'accession de la maison de Habsbourg au statut de puissance mondiale. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Il était ambitieux, cultivé et inépuisable dans sa quête de pouvoir et de reconnaissance : Charles le Téméraire (1433-1477). Quatrième seigneur du nom, il a fait du duché de Bourgogne l'une des plus importantes puissances de l'Europe de la fin du Moyen Âge. La maison de Bourgogne a su mettre en valeur son ascension par l'entretien d'une cour éclatante, qui cherchait en permanence ce qu'il y avait de plus exquis dans tous les domaines et qui a fixé les canons de l'élégance - dans le costume et les cérémonies, dans la culture festive et les tournois. La magnificence - le déploiement systématique de la splendeur au service des prétentions de souveraineté - a produit des oeuvres d'art qui comptent parmi les plus belles que la main de l'homme ait jamais créées, dans l'orfèvrerie comme dans la peinture, l'enluminure, la tapisserie ou la musique. Étant l'un des princes les plus riches de son temps, Charles le Téméraire ne cachait pas son désir de prendre le titre de roi. Son ambition, son impatience et sa dureté lui ont-elles été fatales ? Ou a-t-il tout simplement eu de la malchance ? La surprenante mort de Charles en 1477 à la bataille de Nancy changea le visage de l'Europe. Sa fille Marie de Bourgogne épousa en toute hâte Maximilien d'Autriche, le fils de l'empereur, afin de sauver son héritage de la mainmise de la France. En lui apportant les métropoles commerciales flamandes, ce mariage offrit à la maison de Habsbourg un avantage décisif pour son accession au rang de superpuissance. La Confédération suisse, qui avait pris une part considérable à la victoire sur l'armée bourguignonne, se vit libérée du péril d'une annexion imminente. En s'emparant des campements militaires de Charles à Grandson et Morat, les Confédérés entrèrent du même coup en possession de l'un des butins de guerre les plus importants et les plus précieux de l'histoire mondiale.

Fiche Technique

Paru le : 06/05/2009

Thématique : Art de la Renaissance

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Fonds Mercator

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 90-6153-880-7

EAN13 : 9789061538806

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 382

Hauteur : 29 cm / Largeur : 25 cm

Épaisseur : 3,2 cm

Poids : 2305 g