Chargement...
Chargement...

Berlin des années 1920

Paru le : 26/04/2017
Éditeur(s) : Taschen
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Rainer Metzger - Auteur du texte : Ralf Burmeister - Auteur du texte : Maik Novotny - Auteur du texte : Ulrike Zitzlsperger - Traducteur : Annick Schmidt

10,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Evocation de la vie culturelle et artistique à Berlin, sous la République de Weimar. Présentation des artistes qui ont animé les avant-gardes (expressionnisme, Bauhaus), des recherches esthétiques menées dans les domaines du cinéma, de la photographie, du spectacle, de la musique, de l'affiche, du design, du mobilier, de l'architecture, et leur influence sur la vie quotidienne. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Les Années folles à Berlin C'est la décennie de l'audace, des toiles expressionnistes, des oeuvres d'art totales du Bauhaus, des débuts de la psychologie, des bals de travestis, des cabarets et du cinéma. Entre les tensions de deux guerres mondiales, Berlin dans les années 1920 était une capitale à l'apogée de sa nonchalance, débordant d'art, d'innovations et d'idéaux. Cet ouvrage plonge ses lecteurs dans l'esprit libre de la période de Weimar. À travers des oeuvres emblématiques, puisées dans la peinture, la sculpture, l'architecture, le design graphique et la photographie, nous sont dévoilées les innovations, les idées et les folles utopies qui caractérisent cette vitrine culturelle unique. On entre dans les bars de jazz et les salles de danse, on adopte la mode à la garçonne et on découvre les « kinos » remplis de spectateurs, on suit les avancées technologiques et les progrès des modes de transport, depuis les tours de radio aux roulements des trains et tramways en passant par les gratte-ciel vertigineux, sans oublier les chefs-d'oeuvre cinématographiques et la nouvelle indépendance conquise par les femmes qui les autorise à fumer des cigarettes, à porter les cheveux courts et à gagner leur vie par leurs propres moyens. Parmi les oeuvres de cette évocation culturelle vivante figurent Les Journalistes de Hannah Höch, les Mains sur la machine à écrire de Lotte Jacobi, le Portrait de la journaliste Sylvia von Harden d'Otto Dix, le projet pour l'Alexanderplatz de Peter Behrens et L'Ange bleu, avec Marlene Dietrich dans le rôle de Lola Lola. Au fil des pages et des années, on découvre à la fois la soif d'utopie et les réalités, économique et politique, plus ambiguës, qui ont nourri des chefs-d'oeuvre de divertissement, idéalistes ou réactionnaires produits durant cette période. Derrière les lumières vives et les robes pailletées se cachent l'inflation, le travail à la chaîne et un consensus politique fragile que dissimulent ces années bénies et qui annoncent finalement une issue brutale amorcée par la montée du national-socialisme. « Dans les années 1920, Berlin était largement en avance sur tout ce qui se prétendait <nouveau>. C'était une grande ville, productrice d'idées et riche en idéaux. » - Marlene Dietrich

Fiche Technique

Paru le : 26/04/2017

Thématique : Généralités Histoire de l’Art

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Taschen

Collection(s) : Petite collection 2.0 Basic art

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 3-8365-5059-8

EAN13 : 9783836550598

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 95

Hauteur : 27 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 566 g