Chargement...
Chargement...

L'art du trompe-l'oeil

Auteur : Omar Calabrese

Paru le : 13/10/2010
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Les phares
Contributeur(s) : Traducteur : Jean-Philippe Follet

189,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le trompe-l'oeil désigne l'illusion que produit un objet peint, au point de séduire et de tromper les observateurs. Cette illusion picturale est apparue dans la peinture grecque et romaine et s'est développée avec la Renaissance. A l'heure actuelle, le trompe-l'oeil a envahi les grands espaces urbains. Ce livre analyse l'évolution de cette technique à travers les oeuvres de Giotto, Manet... ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Trompe-l'oeil, c'est ainsi que l'on désigne l'illusion que produit un objet peint, au point de séduire et de tromper les gens. Cette illusion picturale apparaît déjà dans la peinture grecque et romaine pour se développer ensuite avec la Renaissance, le Maniérisme pour devenir, aux temps du Baroque, un genre à part entière. Si le XIXe siècle illustre tout à la fois le déclin et le retour en grâce de cet art, l'auteur nous montre que le XXe siècle naissant a su effectuer sa transformation avec les cubistes, les surréalistes et Escher, le maître des illusions paradoxales. À l'heure actuelle, après avoir envahi les grands espaces urbains, façades de maisons et lieux publics, il peut se mettre au service de la critique sociale ou de messages de propagande anti-commerciale. C'est avec cette nouvelle façon de l'utiliser que le trompe-l'oeil a véritablement achevé son cycle. Pendant deux millénaires il a été un art destiné, pour l'essentiel, à la consommation «de luxe» des images ; il se révolte maintenant contre ce luxe lui-même. Omar Calabrese pose également la question de la représentation visuelle et de sa relation avec le monde représenté (l'imitation, la fiction, la simulation de la réalité extérieure). Puis il étudie les techniques qu'il convient de mettre en oeuvre si l'on veut «tromper» les yeux (la perspective, le clair-obscur, les couleurs, etc.) Il se penche encore sur l'évolution du regard que l'on porte au trompe-l'oeil, celui que la critique d'art a posé sur ce genre qui suscite la surprise et l'admiration du spectateur : elle n'a pas toujours reconnu la valeur esthétique de cet art, mais a toujours insisté sur l'excellence des artistes capables de les exécuter. Ces artistes ont, au fil du temps, privilégié des méthodes diverses : la simulation de matériaux en relief, l'ouverture des murs intérieurs vers des vues imaginaires, la percée de l'espace vers l'extérieur, la distance rapprochée pour mieux imiter les objets du quotidien, le contact entre le tableau de chevalet et le monde du spectateur, la simulation de coupoles et de voûtes ménageant une échappée vers le ciel, les imperfections des surfaces, la copie d'oeuvres d'autres artistes et le franchissement des bords du cadre. Cette brillante analyse de l'évolution du trompe-l'oeil permet à l'auteur de nous montrer des oeuvres de Giotto, Cimabue, Philippe de Champaigne, Gijsbrechts, Corrège, Mantegna, Raphaël, Michel-Ange, Pérugin, Véronèse, Liotard, Van Loo, David, Manet, Magritte, Max Ernst, Dali, ou plus près de nous, Andy Wahrol, Chuck Close, Poirier ou Bansky, etc. On ne saurait tous les citer mais ils permettent à Omar Calabrese de faire le point définitif sur cet art qui étonne, séduit et enthousiasme.

Fiche Technique

Paru le : 13/10/2010

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Auteur : Omar Calabrese

Éditeur(s) : Citadelles & Mazenod

Collection(s) : Les phares

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-85088-321-2

EAN13 : 9782850883217

Format : Non précisé.

Reliure : Coffret

Pages : 399

Hauteur : 34 cm / Largeur : 29 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 3910 g