Chargement...
Chargement...

Couleur de temps, fragments d'histoires : peintures murales en Bourgogne, XIIe-XXe siècles : exposition, Dijon, Musée archéologique, 21 juin-2 novembre 2003

Paru le : 25/06/2003
Éditeur(s) : Ed. de l'Armançon
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : AMBIANCES ET COULEURS DE BOURGOGNE ASSOCIATION PATRIMOINE

19,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Propose de découvrir à travers 4 départements : l'Yonne, la Nièvre, la Saône-et-Loire et la Côte-d'Or, les peintures murales qui ornent leurs églises et quelques autres monuments (châteaux, musées, etc.). Catalogue des sites ordonné par siècles, avec pour chacun des photos en couleur des fresques et une présentation. Un répertoire géographique des sites complète l'ouvrage. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Sur les murs construits des bâtiments, on redécouvrait les peaux qui les avaient couverts successivement à travers les âges. En même temps que les peintres modernes, et avec leurs oeuvres, on appréciait, à nouveau, les murs comme surfaces, la notion d'espace et les structures décoratives. En suivant l'évolution avant-gardiste de ce que devenait le tableau peint, on revenait aux sources, c'est-à-dire aux murs, à l'architecture, dans ses rapports conflictuels à la peinture, et on rapprochait le présent du passé, le monde le plus contemporain du Moyen Âge, par-dessus la peinture des grotesques, par-dessus aussi la peinture de chevalet. Pouvait alors s'écrire une histoire des tensions perceptibles entre l'intérieur et l'extérieur, le matériau et l'idée, le fond et la surface. Les premières données furent bien préparées par l'exposition de 1992, D'ocre et d'azur, Peintures murales en Bourgogne. Compte tenu des décou-vertes les plus récentes, d'autres aspects sont apparus, des intérêts tout humains cette fois: un tissu social, des milieux avec leurs enjeux, des individus avec leurs préoccupa-tions. En bref, tout un monde d'os et de chair. Dans le long passage du temps, après les moines, après les seigneurs, des hommes et des femmes ont parfois voulu se voir, et être vus, en peinture, sur des murs d'églises. Ils étaient clercs ou laïcs. Malheureusement, il n'est pas resté quantité suffisante de décors profanes sauf, ici ou là, quelques traces qui laissent supposer beaucoup des attentes, mais aussi des rêveries, des uns et des autres, jusqu'au siècle dernier. Daniel Russo

Fiche Technique

Paru le : 25/06/2003

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Ed. de l'Armançon

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84479-053-4

EAN13 : 9782844790538

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 157

Hauteur : 24 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 400 g