Chargement...
Chargement...

Le bassin d'Arcachon par les peintres : une anthologie

Auteur : Jacques Battin

Paru le : 01/04/2011
Éditeur(s) : Atlantica
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Michel Suffran - Postfacier : Jacques Chancel

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cet album explore le bassin d'Arcachon à travers des peintures issues des mouvements picturaux du XXe siècle : réalisme, symbolisme, cubisme, surréalisme, etc. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

À l'exemple de Cézanne, les peintres de la modernité ne vont plus chercher leurs modèles dans la Rome de l'Antiquité et de la Renaissance. Ils abandonnent leurs ateliers pour aller planter les chevalets dans la nature et saisir sur le motif la vie fugitive. L'avènement du chemin de fer leur ouvre le monde. Arcachon, née en 1857 par décret impérial, et sa ville d'hiver lotie par les frères Pereire pour soigner les tuberculeux, attirent écrivains et artistes, dont Manet et Bonnard parmi les premiers. Les peintres de plein air venus de Bordeaux et d'ailleurs sont nombreux à être séduits par la lumière changeante de cette lagune, anse océanique qui vit au rythme des marées. Léo Drouyn, initiateur de l'inventaire patrimonial, grave l'état premier de ces sites avant leur urbanisation. Albert Marquet, le peintre des ports et des miroirs d'eau, revient peindre au Pyla, paradis de son enfance. Toulouse-Lautrec préfère se régénérer à Taussat. André Lhote, autre Bordelais, peintre, écrivain et pédagogue, fait découvrir à ses amis parisiens le paradis préservé de la presqu'île et le mythe des cabanes. Tous les mouvements picturaux du XXe siècle sont illustrés dans cette anthologie de 54 peintres : réalisme, symbolisme, impressionnisme, cubisme, surréalisme, expressionnisme ; s'il n'y a pas d'abstraits, la réalité ressentie est souvent privilégiée à la simple figuration. Et si, en fin de compte, ce «combat avec l'ange», selon l'expression de Delacroix reprise par Edmond Boissonnet, n'avait pour but ultime, depuis Lascaux, que de capter l'éphémère pour conjurer le périssable et la mort ?

Fiche Technique

Paru le : 01/04/2011

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Auteur : Jacques Battin

Éditeur(s) : Atlantica

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7588-0425-5

EAN13 : 9782758804253

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 187

Hauteur : 24 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 630 g