Chargement...
Chargement...

Le gengzhitu, le livre du riz et de la soie

Auteur : Qing Shengzu (empereur de Chine)

Auteur (illustrateur) : Bing zhen Jiao

Paru le : 01/12/2003
Éditeur(s) : Lattès
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Nathalie Monnet - Traducteur : Bernard Furher - Préfacier : Pierre-Jean Remy

39,50 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Reproduction d'un ensemble d'une cinquantaine de planches peintes sur soie, représentant les travaux et la vie quotidienne de paysans chinois au XVIIe siècle. Ces tableaux, commandés par l'empereur Kangxi (ou Qing Shengzu, 1654-1722) au peintre Jiao Bingzhen vers 1696, sont accompagnés des poèmes composés par l'empereur lui-même. L'original est aujourd'hui perdu. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

C'était un temps bien déraisonnable où les princes qui gouvernaient d'une main de fer étaient aussi des poètes dont les doigts savaient faire naître des mots qui devenaient eux-mêmes œuvres d'art. Pierre-Jean Rémy de l'Académie française. Voici un ouvrage fabuleux qui nous transporte dans la Chine de l'empereur Kangxi. Le Gengzhitu, Le livre du riz et de la soie, déroule en quarante-six tableaux, accompagnés de poèmes, les travaux et les jours des paysans et des tisserandes de la fin du XVIIe siècle. L'empereur a lui-même composé les vers de cette grande fresque picturale où s'exprime une rare empathie d'un souverain envers son peuple, alliée à la connaissance précise du labeur des paysans. Quant aux couleurs délicates que l'on doit au peintre Jiao Bingzhen, elles recèlent un charme qui va au-delà du simple exercice pictural. Et nous restituent l'essence même de la Chine millénaire. Ce Gengzhitu est enrichi d'une passionnante introduction d'une éminente sinologue, conservateur en chef à la Bibliothèque nationale de France et de la traduction des calligraphies impériales. Nous avons choisi de présenter la série de planches en fac-similé, en respectant le sens de lecture chinoise. Une manière de faire revivre le manuscrit original de Kangxi disparu depuis des siècles, resurgi voilà quelques dizaines d'années chez un collectionneur parisien avant d'être mystérieusement volé, peu de temps avant la parution de cet album. On l'aura compris, le présent volume est la mémoire vivante d'un chef-d'œuvre perdu. KANGXI (1654-1722), contemporain de Louis XIV, était le monarque du plus puissant et du plus vaste empire de la terre. Ce fin lettré, amoureux des arts et des sciences, pratiquait la calligraphie comme une hygiène quotidienne. Peintre et mathématicien à la cour de Kangxi, JIAO BINGZHEN a réalisé ces tableaux en introduisant, pour la première fois en Chine, des éléments de la perspective à l'occidentale acquis au contact des jésuites. Préface de PIERRE-JEAN RÉMY, de l'Académie française.

Fiche Technique

Paru le : 01/12/2003

Thématique : Art de l’Islam

Auteur(s) : Auteur : Qing Shengzu (empereur de Chine) Auteur (illustrateur) : Bing zhen Jiao

Éditeur(s) : Lattès

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7096-2572-5

EAN13 : 9782709625722

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : Non précisé.

Hauteur : 37 cm / Largeur : 28 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 1604 g