Chargement...
Chargement...

Les grotesques : les figures de l'imaginaire dans la peinture italienne de la fin de la Renaissance

Auteur : Philippe Morel

Paru le : 21/09/2011
Éditeur(s) : Flammarion
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Champs, n° 24. Arts
Contributeur(s) : Non précisé.

13,20 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cet ouvrage dresse une généalogie du courant grotesque depuis le XVIe siècle en Europe,analyse les références culturelles et le regain qu'il a suscité dans le langage dès les années 1960. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Les grotesques Longtemps considérés comme fantaisies d'artiste et oeuvres de second rang, les grotesques ont suscité un regain d'intérêt à partir des années 1960. Depuis le XVIIe siècle, le mot « grotesque » a une connotation essentiellement négative, évoquant la bizarrerie, le ridicule ou l'extravagance. Dès le XVIe siècle, il désigne des peintures murales largement inspirées des fresques antiques, auxquelles s'ajoutaient parfois des réminiscences des marginalia gothiques. Ce genre décoratif connut un immense succès tout au long du XVIe siècle, d'abord en Italie, puis dans l'ensemble de l'Europe, et s'étendit à la sculpture, à la gravure et bien d'autres techniques. Progressivement, le langage des grotesques s'est détaché de ses références figuratives antiquisantes, s'inspirant de diverses matrices culturelles contemporaines. Par l'analyse de ces voisinages déterminants et de ces relations constitutives, cet ouvrage entend rendre compte du fonctionnement de ce langage apparemment incohérent, familier du maniérisme.

Fiche Technique

Paru le : 21/09/2011

Thématique : Ecrits sur l’Art

Auteur(s) : Auteur : Philippe Morel

Éditeur(s) : Flammarion

Collection(s) : Champs, n° 24. Arts

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-08-125674-6

EAN13 : 9782081256743

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 425

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 225 g