Chargement...
Chargement...

Les peintres de la réalité : Orangerie, 1934 : exposition, Paris, Musée national de l'Orangerie, 22 nov. 2006-5 mars 2007

Paru le : 25/01/2007
Éditeur(s) : RMN-Grand Palais
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Auteur : Pierre Georgel

25,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

En 1934, l'exposition Les peintres de la réalité en France au XVIIe siècle, au musée de l'Orangerie, révélait l'oeuvre de Georges de La Tour. Outre le catalogue de l'exposition de 1934, l'ouvrage replace l'exposition dans son contexte, montre les consonances entre peintres de la réalité du XVIIe siècle et du XXe siècle, et fait un lien symbolique entre le passé et l'avenir de l'Orangerie. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Ce livre et l'exposition qui l'accompagne font revivre la fameuse exposition de 1934 au musée de l'Orangerie, Les Peintres de la réalité en France au XVIIe siècle, qui renouvela de fond en comble l'image de la peinture française. Ses organisateurs, Paul Jamot et Charles Sterling, entendaient révéler l'ampleur et la profondeur des «tendances réalistes» qui, derrière la pompeuse façade du «grand siècle», poussèrent les peintres de ce temps à «regarder la réalité avec une attention respectueuse» et à en tirer «des images simples et émouvantes» [Jacques Thuillier]. Ils voulaient aussi remettre en question les concepts traditionnels de réalisme et de classicisme en faisant voisiner le «réalisme» épuré de La Tour, des Le Nain, de Champaigne, des sobres natures mortes de Baugin ou de Louise Moillon, voire de «baroques» comme Valentin, et le «classicisme» nourri d'expérience sensible de Poussin ou de Claude Gellée. La démonstration venait à point dans le double mouvement de «retour à l'ordre» et de «retour au réel» de l'entre-deux-guerres, d'où de multiples consonances entre l'exposition et l'art contemporain: Derain et Stoskopff, Magritte et La Tour se répondent en miroir... En même temps, l'exposition offrait à la France désemparée des années trente - au lendemain des émeutes du 6 février 1934 dont l'Orangerie avait été la toile de fond - l'image idéale d'une France stable et digne, enracinée dans ses valeurs. Autour du catalogue original de 1934, reproduit en fac-similé et soigneusement mis à jour par Pierre Georgel, celui-ci retrace la genèse et analyse le propos d'une exposition dont l'intense retentissement a fait un événement de l'histoire de l'art, des idées et des sensibilités.

Fiche Technique

Paru le : 25/01/2007

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : RMN-Grand Palais

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7118-5071-4

EAN13 : 9782711850716

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 399

Hauteur : 28 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 3,3 cm

Poids : 1626 g