Chargement...
Chargement...

Sous le soleil exactement, le paysage en Provence : du classicisme à la modernité (1750-1920) : expositions, Marseille, Musée des beaux-arts, 18 mai-21 août 2005 ; Montréal, Musée des beaux-arts, 22 septembre 2005-8 janvier 2006

Paru le : 01/06/2005
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Guy Cogeval - Directeur de publication : Marie-Paule Vial - Auteur : Nicolas Cendo - Auteur : Guy Cogeval - Auteur : Denis Coutagne

44,70 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Montre, à travers plus de 180 oeuvres de grands maîtres comme Vernet, Loubon, Monet, Gauguin, Van Gogh, Cézanne et Braque, comment, à partir de XVIIIe siècle et jusqu'à l'aube du XXe siècle, paysages et lumière tissent la trame d'histoires qui sont inspirées par le Midi. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Retracer l'histoire du paysage en Provence de 1750 à 1920, c'est montrer le rôle primordial du Midi dans le développement d'un genre qui s'est imposé comme majeur et qui a autorisé les expériences les plus novatrices. Cette histoire du paysage en Provence commence, comme s'attache à le montrer ce catalogue, dès le XVIIIe siècle. C'est avec Joseph Vernet que s'ouvre l'une des plus belles pages de l'histoire du paysage : ses marines, ses tempêtes et, surtout, la célèbre série des ports de France, larges vues spectaculaires, véritables relevés topographiques qui conjuguent les exigences du réalisme à l'étude des variations de la lumière, offriront un modèle à de nombreux artistes, comme Lacroix de Marseille ou Henry d'Arles. Les oeuvres d'artistes aujourd'hui moins connus, comme Jean-Joseph-Xavier Bidauld ou Jean-Antoine Constantin, qui sera le maître de Granet et de Loubon, témoignent de ce penchant pour la simple poésie d'une nature élégiaque qui a en Provence un avant-goût d'Italie. C'est aussi à Marseille que se constitue au XIXe siècle une véritable école régionale. Autour de la forte personnalité d'Émile Loubon se regroupent des artistes comme Grésy, Engalière, Guigou, Monticelli, qui feront du paysage leur thème de prédilection, explorant par là même des voies nouvelles dans de larges compositions panoramiques où l'étude de la lumière, les contrastes parfois violents et le jeu des empâtements déterminent des moyens d'expression originaux. L'éclat de sa lumière, la diversité de ses paysages, la beauté de son rivage ont fait de la Provence une terre d'élection, une source d'inspiration, pour les peintres. Certains sites comme la montagne Sainte-Victoire, l'Estaque, Arles ou Saint-Rémy sont à jamais célèbres parce que pour toujours associés aux noms de Cézanne et de Van Gogh. C'est enfin aux portes de Marseille, avec Braque, Derain, Dufy, sur les pas de Cézanne, que s'est jouée l'aventure de la peinture moderne.

Fiche Technique

Paru le : 01/06/2005

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Snoeck Publishers Musée des beaux-arts de Montréal

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 90-5349-521-5

EAN13 : 9789053495216

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 265

Hauteur : 29 cm / Largeur : 25 cm

Épaisseur : 3,1 cm

Poids : 2020 g