Chargement...
Chargement...

Maniéristes du Nord : dans les collections du Musée des beaux-arts de Lille

Paru le : 27/10/2005
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Alain Tapié

20,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le maniérisme est un mouvement né au XVIe siècle, s'inspirant de l'oeuvre de Le Parmesan, Primatice, Zuccaro et Spranger, qui prit fin lorsque le Caravage marqua le retour à la reproduction d'après nature. Ce terme désigna alors un art défini comme une altération du vrai, sans originalité, fondé sur l'imitation. Présente les oeuvres des collections du musée appartenant à ce mouvement. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Controversé, puis réhabilité au fil du temps des mouvements picturaux et des réflexions sur la représentation, le maniérisme est aujourd'hui considéré comme un courant majeur caractérisé par un idéal formel recherché en relation avec l'art des créateurs de la Renaissance. Le maniérisme est un mot inventé par les historiens de l'art qui vient de l'italien maniera, c'est-à-dire «la manière». Le terme est utilisé en 1792 pour désigner le style qui règne dans la peinture italienne pendant la période qui suit le terrible Sac de Rome (1527) jusqu'à l'avènement des Carrache, de Caravage, de Rubens et d'Elsheimer qui élaborent une peinture totalement neuve. C'est donc en Italie qu'est né le maniérisme et le rôle joué par Michel Ange et par les élèves de Léonard de Vinci et de Raphaël est fondamental. Ce grand mouvement apparaît dès le deuxième tiers du XVIe siècle et veut avant tout faire admirer les audaces de son inspiration : Le Parmesan, Primatice, Zuccaro, Spranger ; suit la réaction du caravagisme qui exige le retour à la reproduction d'après nature et la quête la plus humble des vérites intérieures. Au XVIIe siècle, on s'élève contre les artistes qui, en abandonnant l'étude de la nature, ont vicié l'art par la pratique de l'imitation. «Maniérisme» désigne alors un art qui se définit comme une altération du vrai, sans aucune originalité propre, puisqu'il est fondé sur l'imitation et la répétition. Cet ouvrage fait le point sur un style influencé par le gothique, par Dürer, Donatello, l'Antique, tout comme par les recherches littéraires et philosophiques de son époque. Stéréotype ou audace, le maniérisme a donné lieu à des oeuvres empreintes d'une grande maîtrise et de sources d'inspiration variées, comme on peut le voir sur ces superbes reproductions.

Fiche Technique

Paru le : 27/10/2005

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Somogy Palais des beaux-arts de Lille

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-85056-837-6

EAN13 : 9782850568374

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 95

Hauteur : 25 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 0,9 cm

Poids : 440 g