Chargement...
Chargement...

Paul Gauguin, le peintre-écrivain : un essai illustré par quelques réflexions autour des oeuvres conservées au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg

Auteur : Othon Printz

Paru le : 09/11/2010
Éditeur(s) : J. Do Bentzinger
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Catherine Trautmann - Postfacier : Isabelle Cahn

31,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une étude de l'oeuvre de Gauguin, plus connu en tant que peintre et sculpteur qu'écrivain. Au moyen d'une double lecture picturale et littéraire, l'auteur rapproche certain de ses tableaux avec des textes qui y font référence. Ainsi, grâce au contexte temporel et géographique de l'artiste, il est possible de dégager des clés d'interprétation de son travail, comme le paradis perdu et l'androgynie. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Si Gauguin est célèbre comme peintre et sculpteur, l'écrivain qu'il a été est beaucoup moins connu. Tout au long de sa carrière d'artiste, il a pourtant manié, souvent avec bonheur, la plume parallèlement au pinceau. Le présent ouvrage n'a pas l'ambition de faire un inventaire des écrits laissés par Gauguin, même si les citations rapportées sont nombreuses. Par contre, nous avons voulu montrer l'intérêt à rapprocher, au plus près, certains tableaux avec les textes qui, directement ou indirectement, y font référence. Il apparaît alors que Gauguin n'est pas peintre et écrivain mais véritablement peintre-écrivain. La méthode d'une double lecture, picturale et littéraire, conjuguée avec le contexte temporel et géographique dans lequel l'artiste vit, permet, quelquefois, de dégager une clé susceptible d'avancer dans la compréhension d'une oeuvre. Ainsi, la symbolique du paradis perdu est l'un des fils conducteurs majeurs qui caractérise les recherches tant littéraires que plastiques de Gauguin. Retrouver ce paradis, parmi les «sauvages», est devenu le but de son existence. Nous avons longuement évoqué cette question. Mais une autre clé de lecture nous est apparue. A travers l'étude de deux tableaux, Vaïraumati tei oa, Vaïraumati est son nom, en introduction et les Contes barbares en conclusion, nous avons montré que la question androgyne, souvent évoquée dans ses écrits, et qui a hanté Gauguin sa vie durant, constitue également une clé d'entrée dans son univers. Le corps de l'ouvrage est consacré aux quatre oeuvres conservées au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg. Chacune d'entre elles recèle quelques énigmes que nous avons essayé de pointer et, selon la méthode du rapprochement entre production artistique et production littéraire, tenté de comprendre. Par ailleurs, il nous est apparu que beaucoup d'Alsaciens - et nous en étions - ignorent que Strasbourg abrite des productions du grand artiste. Aussi, l'un des buts de ce livre est d'inciter le lecteur à découvrir «nos» Gauguin et, chemin faisant, d'autres merveilles de ce Musée phare de la capitale de l'Europe.

Fiche Technique

Paru le : 09/11/2010

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Auteur : Othon Printz

Éditeur(s) : J. Do Bentzinger

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84960-223-X

EAN13 : 9782849602232

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 110

Hauteur : 29 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 3,0 cm

Poids : 350 g