Chargement...
Chargement...

Alberto Magnelli : pionnier de l'abstraction

Paru le : 20/02/2013
Éditeur(s) : Racine
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Auteur du texte : Daniel Abadie

19,95 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Pour découvrir l'oeuvre de ce peintre qui explora les potentialités et limites de nouveaux langages plastiques à l'époque du cubisme et au moment de l'essor de l'abstraction. Cet ouvrage retrace son importance dans l'histoire de l'art du XXe siècle. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Alberto Magnelli, pionnier de l'abstraction (1888-1971) invite à une nouvelle approche de cet artiste en tressant les éléments chronologiques et les analyses de l'oeuvre. Cet ouvrage permet de découvrir comment le jeune autodidacte (qui peint son premier tableau en 1907) va d'abord trouver sa voie entre cubisme et futurisme en se liant d'amitié dès 1913 avec Balla, Severini, Boccioni ou Carrà, puis l'année suivante, lors d'un voyage à Paris, avec Picasso, Léger, Archipenko... mais aussi avec Max Jacob et Guillaume Apollinaire. Refusant la dérive fasciste de l'Italie, il s'installe en France en 1931 et s'inscrit, avec les Pierres, parmi les grands initiateurs de l'abstraction aux côtés de Kandinsky, Arp ou Hartung, qui deviennent des amis proches. À la sortie de la guerre, son exposition de 1947 à la galerie René Drouin l'impose comme le dernier maître historique de l'abstraction. Il devient alors la référence d'une nouvelle génération, celle de de Staël, Vasarely, Poliakoff, Dewasne et des peintres italiens comme Dorazio et Perilli. L'État français a besoin d'argent. Beaucoup d'argent. Maintenant. Confronté à de graves problèmes financiers, il va devenir féroce. Car c'est bien la faillite qui menace. Ce n'est pas un secret : les dépenses publiques sont hors de contrôle. Le déficit budgétaire a atteint des sommets astronomiques et le gouvernement doit absolument trouver le moyen de payer ses factures et d'éponger ses dettes, qui continuent de croître. Vous avez une assurance-vie en euros, in compte en banque avec des liquidités, un livret, une retraite à percevoir ? Vous êtes créancier de l'État français et votre argent va être pris en otage ! Pour cela, l'État ne reculera devant rien. C'est un « dévalisage » en règle qui est en train de s'opérer, dont vous serez la première victime et contre lequel vous n'aurez aucun recours. Normal, c'est l'État qui fait la loi ! Avec ce livre, Simone Wapler vous propose d'organiser votre résistance. Flicage bancaire, mainmise sur les retraites, changement des règles fiscales, emprunts forcés..., l'auteur vous dit comment vous y préparer et propose les meilleures stratégies pour éviter que vos revenus et votre patrimoine ne se retrouvent évaporés dans l'océan des déficits d'un État incapable de se réformer. L'État a déclaré la guerre à votre épargne. Ne restez pas les bras croisés !

Fiche Technique

Paru le : 20/02/2013

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Racine

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-87386-844-9

EAN13 : 9782873868444

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 167

Hauteur : 24 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 500 g