Chargement...
Chargement...

Baselitz-Leroy : le récit et la condensation

Paru le : 06/11/2013
Éditeur(s) : Somogy
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Rainer Michael Mason

22,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cette exposition rend hommage aux artistes Georg Baselitz, peintre allemand né en 1938, et Eugène Leroy (1910-2000), peintre français. Outre un galeriste commun, ils partagent une approche plastique similaire : n'ayant pas abandonné le figuratif, ils explorent des techniques de représentation du réel par la gravure, le dessin, la peinture ou la sculpture. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Tiré d'un album de photographies de famille, un groupe d'oeuvres donne, au tournant de 1996, corps à une nouvelle méthode picturale leste et fluide. Laquelle privilégie parallèlement le dessin mis au service d'une veine illustrative et narrative inattendue. Seuls ou réunis à la faveur de monumentales peintures d'histoire (tout à la fois de famille et de l'art), père, mère, frères et soeur font écho de leurs effigies aux autoportraits de Georg Baselitz (né Kern, en 1938, à Deutschbaselitz, en Saxe). Il était tentant de confronter ce discours qui mêle avec beaucoup d'allant, récit, couleur et croquis déliés, à la peinture chargée de batailles, d'épaisseurs et de saturations dans quoi s'immerge la figure chez Eugène Leroy (1910-2000) hanté par une sensualité aveugle. Dans un grand entretien publié dans ce catalogue, Georg Baselitz revient longuement sur son attachement à ce créateur fascinant qui condense toute son expérience dans le manteau d'une peinture étrange et incomparablement forte, comme ancrée dans la pesanteur terrestre, et qui lui est en fait opposée. Cette peinture, pourtant, a renforcé chez lui, quand il l'a découverte à Paris vers 1961, la force de la dérive et la conviction du tout autre comme moteurs de l'art. C'est le seul rapport patent entre Leroy et Baselitz. Celui-ci, défenseur sincère, à la fois admiratif et critique, n'en pense pas moins être l'un des «inventeurs» du maître de Tourcoing. Car il a notablement contribué au début des années 1980 à donner à ce dernier une visibilité européenne. Par-delà, cette première rencontre dialectique entre Georg Baselitz et Eugène Leroy atteste que pour les deux le sujet de l'oeuvre est la peinture. Les deux, à leur manière, vident la représentation de son contenu et laissent la peinture devenir son propre sujet. Tous deux explorent et éprouvent ce qui fait sa force et sa faiblesse, c'est-à-dire, magnifiquement, le visible. RMM

Fiche Technique

Paru le : 06/11/2013

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Somogy

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7572-0753-9

EAN13 : 9782757207536

Format : Non précisé.

Reliure : Cartonné

Pages : 143

Hauteur : 31 cm / Largeur : 24 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 1166 g