Chargement...
Chargement...

Le dernier stade de la soif : mémoires fictifs

Auteur : Frederick Exley


Un coup de coeur de Mollat

Il vous est impossible de passer à côté d'un tour de force littéraire aussi intense, un moment de lecture qui se trouve ponctué à la fois de rires et de larmes.

Le dernier stade de la soif, c'est l'histoire d'une écriture, celle qui donnera lieu à ce roman hors-norme au style fort et percutant. Dans les années 1950, Frederick Exley est, il faut bien le dire, un pauvre type en marge de la société américaine. Il force sur la boisson, adule l'équipe des Giants et n'a pas l'air a priori très gentleman avec les femmes. C'est pourtant de ce personnage, mesdames et messieurs, dont vous allez tomber amoureux, en suivant ce tempérament à la fois bourru et vulnérable, qui nous fait part d'anecdotes puisées aussi formidablement dans le plus plat des quotidiens que dans un hôpital psychiatrique ou une vie de famille très mouvementée. On sait dès le départ que l'on va suivre une destinée qui nous ressemble et nous dérange : Frederick est un passionné de football américain, tellement qu'il ne rate pas un seul match des Giants et que la défaite de son équipe peut mettre son moral en berne pendant plusieurs jours. Tellement que lorsque son père décède, on ne sait plus dans son cœur à quel point le comparer à une défaite sportive. Il est plus facile en effet de faire exploser sa colère lors d'un échec au score final que lorsque son paternel quitte ce monde en laissant derrière lui un fils dans la frustration de ne jamais avoir eu le temps et le courage de lui déclamer sa jalousie : son père, grand champion admiré de tous, a toujours laissé Frederick en position d'infériorité.

Frederick mènera alors toute sa vie par procuration, en trouvant réconfort dans l'alcool qui est le seul des remontants efficaces, et ce malgré des rencontres folles et décisives à des moments clés.

Entre roman initiatique et récit de vie, Le dernier stade de la soif voit naître un écrivain de talent, qui sait mêler l'argot à une profonde poésie. Entre New York et Chicago, à la frontière entre deux villes comme à la croisée de plusieurs genres et plusieurs émotions, ce roman est un immense coup de cœur littéraire et humain.
8,40 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

F. Exley décrit les échecs de sa vie professionnelle, sociale et sexuelle. Ses tentatives pour trouver sa place dans un monde inflexible le mènent aux quatre coins du pays mais surtout à l'hôpital psychiatrique d'Avallon Valley. Au gré des bars, des boulots et des rencontres, l'obsession d'Exley pour la gloire et les New York Giants grandit. Livre culte depuis sa première publication en 1964. ©Electre 2020

Sous un soleil aveuglant, Frederick Exley s'effondre, le corps rongé par la boisson. Ainsi débute la confession d'un marginal, errant à travers l'Amérique, noyant sa quête de gloire au gré des bars et déboires. De l'ivrogne au poète, du loser au rescapé, il signe une épopée titubante et féroce dont Nick Hornby, dans sa préface, salue l'épous-touflant talent.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 17/01/2013

Thématique : Biographies d'auteurs

Auteur(s) : Auteur : Frederick Exley

Éditeur(s) : 10-18

Collection(s) : 10-18, n° 4630. Littérature étrangère

Contributeur(s) : Préfacier : Nick Hornby - Traducteur : Philippe Aronson - Traducteur : Jérôme Schmidt

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-264-05743-2

EAN13 : 9782264057433

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 454

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 2,9 cm

Poids : 253 g