Chargement...
Chargement...

Du côté de chez Jacques-Emile Blanche, un salon à la Belle-Epoque : exposition, Paris, Fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent, du 11 octobre 2012 au 27 janvier 2013

Paru le : 10/10/2012
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Jérôme Neutres - Organisateur d’une exposition : Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent - Préfacier : Pierre Bergé

30,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Monographie consacrée au peintre portraitiste Jacques-Emile Blanche qui a réalisé les portraits des plus grands noms de la vie intellectuelle de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. L'ouvrage fait la lumière sur son talent par l'étude de ses peintures, de ses autoportraits peints, dessinés et photographiques, et de sa correspondance, et présente l'atmosphère d'émulation créatrice de l'époque. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

« Ce que je prétends a recréer c'est quelque chose comme l'atmosphère, le ton d'une époque. » Jacques-Émile Blanche à Jean Cocteau 9 janvier 1918 Qualifié de « Proust de la peinture », Jacques-Émile Blanche, peintre portraitiste, héritier et pilier de la haute société qui tenait salon à Paris et en Normandie, incarne la Belle Époque, celle de la vie artistique parisienne, des personnages de romans de l'entre-deux-siècles et de la naissance des « intellectuels ». Au-delà de la chronique mondaine peinte, il a su rendre, au tournant du XXe siècle, « les usages de son époque avec un talent pointu » (Jean Cocteau). Parmi les quelque mille deux cents tableaux qu'il nous a légués figurent les portraits des plus grands noms de la vie intellectuelle d'alors - Proust, Stravinski, Bergson, Gide, Debussy, Barrés, Degas, Claudel, Anna de Noailles... À travers une large sélection de portraits et de décors, cette monographie s'attache à faire la lumière sur le talent d'un artiste injustement oublié qui, jusqu'aux années 1920, explora dans ses tableaux ce « temps perdu » de l'oeuvre proustien. Ses autoportraits peints et dessinés, des photographies, mais encore des extraits de son Journal, de ses écrits et de sa correspondance le montrent aussi sous un jour plus intime. Partant, c'est toute l'atmosphère d'émulation créatrice dans laquelle baigna cette élite, à la fois insouciante et pleine d'interrogations face aux bouleversements industriels, politiques et sociaux d'avant-guerre, que nous livre cet ouvrage.

Fiche Technique

Paru le : 10/10/2012

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Skira-Flammarion Fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-08-128858-3

EAN13 : 9782081288584

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 144

Hauteur : 27 cm / Largeur : 21 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 759 g