Chargement...
Chargement...

Sorg XXIe siècle, la nature même de la peinture

Paru le : 09/05/2014
Éditeur(s) : D. Carpentier
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Beaux-arts pratique
Contributeur(s) : Auteur du texte : Annie Cohen-Solal - Auteur du texte : Hubert Lucot - Auteur du texte : Alex Susanna - Préfacier : Sylvain Amic - Traducteur : Juliette Lemerle - Traducteur : Grace Coston

20,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le titre de l'exposition reprend celui donné par C. Lorent dans un article paru en mai 2013, dans "Arts libre", un supplément de "La libre Belgique". Il souligne que l'artiste ne peint pas le paysage mais peint en composant avec celui-ci (amandiers, vignes, fleurs, etc.) et s'inspire de ses promenades à Calaceite ou en Bourgogne. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Sylvain Amic est conservateur en chef du patrimoine, spécialiste de la période contemporaine, du XIXe siècle à nos jours. Il débute sa carrière dans le monde des musées à Montpellier où il contribue pendant onze ans à la rénovation du musée Fabre et au développement de projets de haut niveau. Commissaire de nombreuses expositions, tant en France qu'à l'étranger, il est appelé par deux fois aux Galeries nationales du Grand Palais, où il signe la première rétrospective en France consacrée au peintre expressionniste allemand Emil Nolde, en 2008, ainsi qu'une grande exposition thématique, Bohèmes (2012), qui retrace l'origine du bohémianisme, de Léonard de Vinci à Picasso. Nommé directeur des musées de Rouen à l'automne 2011, il créée un nouvel événement annuel, Le Temps des collections, salué comme une initiative pour replacer les collections au coeur de l'action des musées, et lance un programme d'expositions d'envergure internationale qui s'ouvre avec Éblouissants reflets, 100 chefs-d'oeuvre impressionnistes (2013), et Cathédrales, 1789-1914, Un mythe moderne (2014). Annie Cohen-Solal, née en Algérie, est docteur en lettres et professeur des universités. Elle a enseigné à la Freie Universität Berlin, à l'Université hébraïque de Jérusalem, à l'université de New York, ainsi qu'en France : à l'EHESS, à l'université de Caen et à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. En 1989, elle a été nommée conseiller culturel de l'ambassade de France aux États-Unis. Sa rencontre avec Léo Castelli à New York a provoqué le début de ses recherches sur l'histoire sociale de l'artiste aux États-Unis. Parmi ses ouvrages traduits dans de nombreux pays, on peut noter, entre autres : Sartre : 1905-1980 - « Un jour, ils auront des peintres ». L'avènement des artistes américains : Paris 1867-New York 1948 - Leo Castelli et les siens - Une renaissance sartrienne - Mark Rothko. Elle a été nommée conseiller et commissaire général de l'exposition Magiciens de la terre 2014 par Alain Seban, président du Centre Pompidou. Hubert Lucot, né en 1935 à Paris, se ressent comme écrivain depuis l'âge de 8 ans (Au pays des hommes rouges, roman ethnographique, 1943) mais il a publié son premier livre à 45 ans. Après de nombreux poèmes, il écrit des livres brefs et hermétiques dans les années 1960 : Crin, Absolument, jac Regrouper, et Information. En 1970-1971, il compose Le Grand Graphe, livre d'une seule page aux phrases entrecroisées. Cette page de douze mètres carrés donnera lieu à une version linéaire d'une centaine de pages (en 1975). La page et le livre seront publiés par Tristram en 1990. En 1975 Hubert Lucot compose un graphe semi-linéaire : Autobiogre d'A.M. 75 (Hachette/P.O.L, 1980). Dès lors, il intègre la technique « graphe » (qui assemble dans une perspective unique de nombreux plans spatiaux et temporels) à l'écrit classique, mêlant ainsi plusieurs genres : le roman, le poème et le journal intime. Se succèdent Phanées les nuées (Hachette/P.O.L, 1981), Langst (P.O.L, 1984), Simulation (Imprimerie nationale, 1990), Sur le motif (P.O.L, 1995), Probablement (P.O.L, 1999), Frasques (P.O.L, 2001), Opérations (P.O.L, 2003), Opérateur le néant (P.O.L, 2005), Recadrages (P.O.L, 2008), Allégement (P.O.L, 2009). Deux essais s'interrogent sur l'art : Bram ou Seule la peinture (Maeght, 1994) et Le Noir et le Bleu, Paul Cézanne (Argol, 2006). Un recueil d'aphorismes pourfend la « langue de bois » médiatique et politique : Grands mots d'ordre et petites phrases pour gagner la présidentielle (P.O.L, 2007). Àlex Susanna, né en 1957 à Barcelone. Écrivain et critique d'art. Commissaire d'expositions (la dernière, celle de Maillol à la Kunsthal de Rotterdam, 2012-2013). Directeur de la Fondation Caixa Catalunya à La Pedrera (2004-2011), où il a impulsé un vaste programme d'expositions internationales ; actuellement il dirige l'Institut Ramon Llull pour la promotion de la langue et de la culture catalanes. Son oeuvre a été traduite en français : Carnet vénitien (1993), Principe du froid (1998), Les Cernes du temps (1999), Inutile poésie (2001) et Angles morts (2008). Il a traduit en catalan Le Con d'Irène, d'Aragon, Monsieur Teste, de Valéry, Calligrammes, d'Apollinaire, et les Four Quartets de T.S. Eliot. En 2008, il a été nommé chevalier des Arts et des Lettres.

Fiche Technique

Paru le : 09/05/2014

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : D. Carpentier

Collection(s) : Beaux-arts pratique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84167-896-2

EAN13 : 9782841678969

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 116

Hauteur : 31 cm / Largeur : 25 cm

Épaisseur : 1,0 cm

Poids : 726 g