Chargement...
Chargement...

Les impressions de Pierre Alechinsky

Paru le : 03/06/2005
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Céline Chicha-Castex - Directeur de publication : Marie-Françoise Quignard - Auteur : Franck Bordas - Auteur : Céline Chicha-Castex - Auteur : Antoine Coron - Préfacier : Jean-Noël Jeanneney

20,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'exposition consacrée à Pierre Alechinsky constitue une rétrospective de son oeuvre imprimée. Si la peinture et le dessin font l'objet d'une recherche solitaire, les estampes et les livres sont le fruit d'un travail d'équipe revendiqué avec force par l'artiste. Aussi l'exposition met-elle en lumière cette collaboration en présentant les estampes par ateliers et les livres par éditeurs. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

«Je suis un peintre qui vient de l'imprimerie» et «Cobra, c'est mon école»: ces deux phrases prononcées par Pierre Alechinsky ne peuvent manquer d'être rappelées quand il s'agit d'évoquer le parcours de ce peintre internationalement connu, né à Bruxelles en 1927 et dont l'oeuvre imprimé compte plus de deux mille images gravées ou lithographiées, isolées ou dans des livres, réalisées entre 1946 et 2005. Sa formation à La Cambre, l'École nationale supérieure d'architecture et des arts décoratifs de Bruxelles, l'amena à étudier la typographie, la photographie et l'illustration du livre. Le rôle capital que joua pour lui le mouvement Cobra tient autant aux personnes, le poète Christian Dotremont, le peintre Asger Jorn, qu'aux idées défendues: spontanéité dans l'art, d'où rejet de l'abstraction pure et du «réalisme socialiste», refus de la spécialisation. À l'inverse de la peinture et du dessin où l'artiste travaille en solitaire, les livres et les estampes font l'objet d'un travail en collaboration. Le présent ouvrage privilégie cette relation établie pour les livres avec les éditeurs comme Le Daily-Bul, Maeght, Pierre-André Benoit, Yves Rivière ou encore Fata Morgana, avec les auteurs aussi. De Christian Dotremont, Amos Kenan, Joyce Mansour à Pierre Michon et Gérard Macé, en passant par Michel Butor, Eugène Ionesco, Michel Sicard, Jean Tardieu et Cioran, près de deux cents livres illustrés de lithographies, d'eaux-fortes, de dessins reproduits mécaniquement marquent un territoire aussi vaste que l'imaginaire d'Alechinsky. Quant aux estampes, monumentales, en suite ou insérées dans des livres, le travail avec l'imprimeur et son équipe est essentiel: Maurice Beaudet, Peter Bramsen, Franck Bordas pour les lithographies; Jean Clerté, Valter Rossi, Piero Crommelynck, Robert Dutrou et Michel Issenlor pour les gravures. Ainsi dans cet ouvrage distribué en deux tableaux, l'un consacré aux livres, l'autre plus spécifiquement aux estampes, Gérard Macé fait de Pierre Alechinsky un lecteur, le crayon à la main; Marie-Françoise Quignard voit l'artiste comme un homme de la conversation; Antoine Coron relate la connivence du peintre avec l'éditeur «de petits livres majuscules» que fut Pierre-André Benoit (PAB). La moindre des choses était qu'Alechinsky parle de ses impressions. Ce qu'il fait dans un entretien avec Céline Chicha suivi par le témoignage d'un homme de métier, l'éditeur et lithographe Franck Bordas.

Fiche Technique

Paru le : 03/06/2005

Thématique : Dessin - Gravures - Estampes

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Bibliothèque nationale de France

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7177-2284-X

EAN13 : 9782717722840

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 144

Hauteur : 25 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 1,3 cm

Poids : 572 g