Chargement...
Chargement...

Les trois médinas : Tunis, Alger, Fès

Auteur (photographe) : Alexander Orloff

Auteur : Salah Stétié

Paru le : 07/09/2011
Éditeur(s) : Impr. nationale
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

70,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Promenade poétique et aperçu panoramique des médinas de Tunis, Alger et Fès. Ce reportage constitue un document unique sur l'héritage culturel des médinas du Maghreb en leur dimension architecturale, artistique et humaine. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

«Dans le labyrinthe de la médina, car toute médina est labyrinthe et toutes sont faites justement pour qu'on s'y perde, c'est, pour les hommes et les femmes de ces villes, fils et filles de généalogies qui quelquefois remontent jusqu'aux origines archivées dans la mémoire collective, l'effort simultané d'une double et même quête, inconsciente pour l'essentiel : quête de ce monde-ci par les travaux et les jours, tissée à une autre quête qui est celle de la vie éternelle. Cela, bien sûr, c'est la vision idéale qu'on estime pouvoir se faire de ces villes, mais l'on sait qu'ici et là, en Alger notamment où les poussées de fièvre de l'intégrisme islamique ont provoqué des radicalisations dangereuses, voire désastreuses, l'arrivée des temps nouveaux a introduit avec force l'événement politique dans la cité vouée jadis à une forme d'intemporalité. La casbah d'Alger a joué un rôle déterminant dans le destin récent de l'Algérie et c'est la vieille ville qui a été le foyer de la résistance populaire contre l'occupation française avec, au bout du sanglant chemin, l'indépendance du pays. La médina de Tunis a, elle aussi, joué le même rôle, quoique d'une autre façon, dans la victoire de Bourguiba contre la France. Quant à Fès, nul n'ignore comment, par le poids de sa médina où se forme en fin de compte l'opinion publique de tout le Maroc, son attitude aura été décisive en 1911, quand les troupes françaises ont investi la ville, appelées à l'aide par le sultan Moulay Hâfiz assiégé dans son palais par les Berbères révoltés [...] et comment, par la suite, cette même opinion publique sera décisive lors de la déposition, en 1951, dudit sultan et son exil à Madagascar pour cause de «rébellion», ce qui devait conduire, au terme d'une résistance acharnée de Fès, en particulier, au rétablissement triomphal sur son trône, en 1955, du sultan, devenu le légendaire Muhammad V, rétablissement suivi, en 1956, de la reconnaissance par la France de l'indépendance du Royaume. Trois médinas : trois indépendances. Beau bilan pour ces agglomérations venues du fin fond des siècles et qui avaient su préserver, face à la puissance de l'efficacité ultramoderne, la toute-puissance de leur domination symbolique.»

Fiche Technique

Paru le : 07/09/2011

Thématique : Monographies d'architectes Autres pays

Auteur(s) : Auteur (photographe) : Alexander Orloff Auteur : Salah Stétié

Éditeur(s) : Impr. nationale

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7427-9875-7

EAN13 : 9782742798759

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 299

Hauteur : 31 cm / Largeur : 27 cm

Épaisseur : 3 cm

Poids : 2388 g