Chargement...
Chargement...

Patrimoine industriel et reconversion : actes du séminaire européen de Bilbao 13-15 décembre 2001

Paru le : 14/11/2002
Éditeur(s) : Confluences
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Des lieux et des liens
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Renaissance des cités d'Europe - Auteur : Renaissance des cités d'Europe

15,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le patrimoine industriel du début du XXe siècle continuera de disparaître si l'intérêt qu'il suscite dans la mémoire collective et chez certains architectes et archéologues n'est pas relayé par des décisions politiques et des mesures de sauvetage. Conception du projet "Sauvegarde et mise en valeur de sites européens de travail ouvrier du début du XXe siècle en France, Espagne, et Allemagne". ©Electre 2017

Quatrième de couverture

«Mais pourquoi se préoccuper à ce point du patrimoine industriel ? Ne peut-on laisser la rouille dévorer les ultimes traces des derniers hauts fourneaux, passer un coup de bulldozers sur les usines abandonnées, et ne plus songer à ces machines périmées, à ces murs décrépits couverts de tags ?... ...Architecture d'architecte ou d'ingénieur ? Architecture de l'industrie ou architecture industrialisée ? Le designer californien Charles Eames, ne disait-il pas que «le catalogue des produits de l'industrie est la matière première de l'architecture du XXe siècle» ? Par ailleurs, certains édifices «techniques», qu'il s'agisse d'usines, de halles ou d'entrepôts, sont, sur le plan stylistique comme sur le plan de l'innovation, des réalisations remarquables et qui méritent à ce titre d'être protégées. Ces bâtiments ne sont pas seulement des supports de mémoire, de la matière ethnologique et des prouesses techniques, ce sont aussi tout simplement des monuments dont la vision nous procure une émotion esthétique souvent considérable.» Emmanuel de Roux, extrait de Patrimoine industriel, Scala édition, 2000 Dans tous les pays d'Europe, le patrimoine bâti historique bénéficie maintenant d'une politique officielle de conservation dont l'objectif est le plus souvent muséal. Le patrimoine industriel du début du XXe siècle se situe, lui, à la marge d'un tel dispositif et continuera de disparaître si l'intérêt qu'il suscite dans la mémoire collective et chez certains architectes et archéologues, déjà investis sur le terrain, n'est pas relayé par des décisions politiques et des mesures concrètes de sauvetage. Forte de cette prise de conscience, l'association Renaissance des cités d'Europe a conçu et mené à bien le projet Sauvegarde et mise en valeur de sites européens de travail ouvrier du début du XXe siècle en France, Espagne et Allemagne, sur lequel elle a travaillé avec Habitat Forum, à Berlin et la Fondation Lenbur, en Espagne. La Commission Européenne l'a sélectionné en 2001, dans le cadre du Programme Culture 2000. Trois sites avaient été choisis, pour lesquels un concours d'idées de reconversion, fut lancé en direction des jeunes architectes et plasticiens européens : pour la sécherie Sauveroche à Bègles, les cours de Ruthenberg à Berlin et la fonderie San Miguel, à Legazpi. Un jury de spécialistes a désigné les lauréats à Bordeaux en décembre 2001. Le séminaire Patrimoine industriel et reconversion, organisé à Bilbao, du 13 au 15 décembre 2001, a couronné une année de fructueux échanges. La publication des Actes aujourd'hui met en valeur l'intérêt et les enjeux du patrimoine industriel, illustrés par des analyses de cas concrets.

Fiche Technique

Paru le : 14/11/2002

Thématique : Monographies d'architectes Autres pays

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Confluences

Collection(s) : Des lieux et des liens

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-914240-30-9

EAN13 : 9782914240307

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 139

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 0,9 cm

Poids : 200 g