Chargement...
Chargement...

La Maison Folie : architectes Atelier d'architecture Matador

Paru le : 13/01/2007
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Photographe : Rino Noviello - Auteur : Pascale Tison - Auteur : Christian Ruby - Auteur : Yves Vasseur

19,30 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Présentation du travail de rénovation de la Maison Folie de Mons. Invité à redéfinir les zones d'accueil et d'accès de la salle de théâtre existante dans l'esprit des Maisons Folie de Lille, le bureau d'architecture Matador a réaffecté l'ensemble du domaine exploitable. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Présentation en français Atelier d'architecture Matador Architectes La Maison Folie de Mons, à l'instar du Palais de Tokyo, de l'Espace Lu à Nantes ou encore de la Condition publique à Roubaix, n'a pas le souci de paraître mais seulement celui d'être au plus près de ceux qui l'habitent, comme le dit Yves Vasseur, le directeur du Théâtre du Manège. Invité à redéfinir simplement les zones d'accueil et d'accès de la salle de théâtre des Arbalestriers dans l'esprit des Maisons Folie qui venaient de voir le jour à Lille en 2004, Matador (justement récompensé il y a peu pour ce travail par le prix d'Architecture de la Province de Hainaut) est parvenu à réaffecter l'ensemble du domaine exploitable. Si la salle de théâtre est restée dans son état initial, Matador, pratiquant une architecture de friche, revendique pleinement l'originalité des concepts d'« Espace des possibles » et de « Margin'halle » - ces deux lieux formant, avec la cour centrale, la Maison Folie de Mons. Le regard photographique sur ce lieu est celui de Rino Noviello. La plume est celle de la dramaturge Pascale Tison et le clavier, celui du philosophe Christian Ruby, qui rendent compte de cette expérience de restitution de l'espace public à ses acteurs. La critique architecturale en a été confiée à Jean Stillemans. Pierre-Olivier Rollin s'est livré à un entretien avec Marc Mawet et Olivier Bourez, les architectes de Matador, sans oublier l'intervention in situ du plasticien Emilio López-Menchero. Présentation en anglais The Maison Folie in Mons, like the Palais de Tokyo, the Espace Lu in Nantes and the Condition publique in Roubaix, is not concerned with appearances but only of being as close as possible to those who inhabit it, according to Yves Vasseur, director of the Théâtre du Manège. Invited to simply redefine the reception and access areas for the existing theatre auditorium of the Arbalestriers in the spirit of the newly created Maisons Folie in Lille in 2004, Matador (whose work here was rightly acknowledged recently by the Province of Hainaut Architecture Prize) managed to reorganise the entire useable area. Although the theatre auditorium remains in its initial state, Matador, using a style of architecture resembling disused urban premises, is entirely responsible for the originality of the concepts of « Espace des possibles » and « Margin'halle » - which along with the central courtyard make up the Maison Folie in Mons. The photographic vision of the location is that of Rino Noviello. The authors are the playwright Pascale Tison and the philosopher Christian Ruby, who interpret this experience of restoring the public space to its actors. The architectural critique was entrusted to Jean Stillemans, whilst Pierre-Olivier Rollin offers us an interview with Marc Mawet and Olivier Bourez, the architects from Matador, not to mention the in situ intervention by the visual artist, Emilio López-Menchero.

Fiche Technique

Paru le : 13/01/2007

Thématique : Autres réalisations architecturales

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Lettre volée Communauté française de Belgique

Collection(s) : Visions-architectures publiques, n° 5

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-87317-305-X

EAN13 : 9782873173050

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 106

Hauteur : 22 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 358 g