Chargement...
Chargement...

Atelier A : rencontre de l'art et de l'objet

Auteur : Françoise Jollant-Kneebone

Auteur : Chloé Braunstein

Paru le : 15/10/2003
Éditeur(s) : Norma
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

31,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Créé par François Arnal en 1969, l'Atelier A a disparu en 1975. Cette aventure de 6 ans s'était investie d'une mission sociale : mettre la création à portée de tous. Ce livre rend compte de la production des acteurs, artistes et designers qui ont participé à l'aventure. Publié à l'occasion d'une exposition présentée par le VIA (Valorisation de l'innovation dans l'ameublement) à Paris. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Créé par l'artiste François Arnal en 1969, l'Atelier A a disparu en 1975. Cette aventure, qui n'aura duré que six ans, est unique et romanesque, fulgurante et créative, menée dans l'enthousiasme et l'improvisation, en marge et au coeur d'une époque charnière. Comme le dit François Arnal aujourd'hui: «Je crois que l'idée de l'Atelier A est le fruit à la fois d'une longue maturation dans mon travail d'artiste et du coup de tonnerre de Mai 68.» Les acteurs, artistes et designers qui ont participé à l'aventure de l'Atelier A et dont la liste est longue et prestigieuse, n'ont jamais témoigné, et les médias si prompts à s'emparer du sujet, comme le montrent les abondantes revues de presse de l'époque, s'en sont détournés du jour au lendemain. François Arnal a été lui-même le plus obstiné à occulter ce creuset de recherches, ce laboratoire des transversalités si prisées aujourd'hui qui a permis, à la suite de Marcel Duchamp et après les expérimentations du début des années 60, de postuler et de mettre en pratique le décloisonnement de l'art, et d'affirmer l'artiste comme acteur social à part entière. Il serait cependant trop simple de réduire l'aventure de l'Atelier A à la simple création et à la production de meubles et d'objets imaginés par des artistes. Elle ne peut, non plus, être enfermée dans la seule histoire du design, comme elle l'a trop longtemps été. Démarche artistique, elle fait autant partie de l'histoire de l'art que de celle du design, même si aucune de ces deux disciplines n'a vraiement su (ou pu) se l'approprier. Ainsi que le définissait Pierre Restany dans le Manifeste de janvier 1970, «L'Atelier A est une entreprise collective basée sur un acte de foi: la nécessaire insertion de l'artiste dans la vie. Peintres, sculpteurs, jeunes architectes ne sont pas équipés pour produire aujourd'hui les formes utiles et belles qui transforment le décor quotidien de notre vie. Leur pouvoir créateur est donc condamné à s'exercer dans la solitude de l'atelier et dans l'abstraction d'une recherche poétique isolée. L'Atelier A veut précisément donner une chance à ces créateurs, leur fournir l'occasion de produire des prototypes de formes, de participer à des programmes d'esthétique industrielle ou de décoration, d'élaborer des spectacles ou des environnements audiovisuels. L'Atelier A est ouvert à toutes les suggestions et à toutes les idées émanant des artistes, dans tous les domaines: design, recherche opérationnelle, décoration intérieure et extérieure, expositions, spectacles, cinéma, télévision.»

Fiche Technique

Paru le : 15/10/2003

Thématique : Histoire et écrits sur le design

Auteur(s) : Auteur : Françoise Jollant-Kneebone Auteur : Chloé Braunstein

Éditeur(s) : Norma

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-909283-81-X

EAN13 : 9782909283814

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 191

Hauteur : 24 cm / Largeur : 32 cm

Épaisseur : 1,9 cm

Poids : 1390 g