Chargement...
Chargement...

Tsutsugaki : textiles indigo du Japon = Tsutsugaki : japanese indigo-dyed textiles

Paru le : 10/07/2013
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Aurélie Samuel - Préfacier : Olivier de Bernon - Préfacier : Shigeru Entani - Traducteur : Michiko Suzuki - Traducteur : Rémy Goavec

17,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Présentation de textiles créés au Japon pendant la période Edo, de leur technique de teinture à réserves, de leur contexte historique et artistique de création, de la symbolique de leurs motifs, de leur redécouverte par le mouvement mingei, etc. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Présentation en français [...] nous nous demandons quel génie a bien pu les créer et faire preuve d'une telle originalité. Sôetsu Yanagi (1889-1961) Le tsutsugaki, qui désigne aussi bien une technique japonaise de décor réservé à la colle et de teinture à l'indigo que l'oeuvre textile qui en procède, connaît son apogée durant l'époque d'Edo (1603-1868) pour disparaître progressivement à la fin de la seconde guerre mondiale. Il faut attendre, à la fin des années 1930, le regard de Sôetsu Yanagi, créateur de la notion mingei («art populaire»), pour que soit reconnu au tsutsugaki sa valeur proprement artistique. L'exposition du musée Guimet rassemble, aux côtés d'un tsutsugaki du peintre Foujita et de la collection Krishnâ Riboud, des oeuvres pour la première fois présentées hors du Japon. Véritables tableaux empreints de puissance et de sérénité, ces textiles invitent à pénétrer au coeur de la culture japonaise. Ce catalogue richement illustré aborde la technique des tsutsugaki, les contextes de leur apparition, de leur redécouverte et de leurs usages, ainsi que la symbolique des motifs qui les composent. Présentation en anglais The word tsutsugaki defines both a Japanese technique of indigo reserve-dyeing and the textiles proceeding from this technique, reached its peak during the Edo period (1603-1868) to gradually disappear by the end of the Second World War. However, it had been at long last acknowledged as a proper form of art in the late 1930s, thanks to Soetsu Yanagi, creator of the concept of mingei ("folk art"). This exhibition at the Musée Guimet brings together, alongside a tsutsugaki once owned by the painter Fujita and those from the Krishna Riboud collection, amazing works displayed for the first time outside Japan. True paintings full of power and serenity, these textiles are an invitation to penetrate the heart of the Japanese culture. This richly illustrated catalogue discusses the technique of tsutsugaki, the contexts in which they appeared, their rediscovery and their everyday uses, as well as the symbolic decors that give them their spectacular beauty.

Fiche Technique

Paru le : 10/07/2013

Thématique : Textile

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Hermann Musée national des arts asiatiques Guimet

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7056-8735-1

EAN13 : 9782705687359

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 93

Hauteur : 28 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 510 g