Chargement...
Chargement...

L'Afrique à poings nus

Auteur : Philippe Bordas

Paru le : 07/05/2004
Éditeur(s) : Seuil
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

60,90 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

P. Bordas réunit des photographies de boxeurs de la banlieue de Nairobi, et de lutteurs du Sénégal, accompagnées de clichés de vieux albums de lutte, de peintures de boxeurs artistes, de lettres envoyées par ses amis boxeurs, d'entretiens, de portraits de lutteurs, ainsi que d'extraits de son journal de bord tenu lors de ses différents voyages en Afrique. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Aux images puissantes de Philippe Bordas, initié à l'Afrique et à la photo dans la fournaise des ghettos, s'agrègent les peintures des boxeurs artistes et les clichés des vieux albums de lutte. Au journal et aux récits du photographe s'ajoutent les paroles des combattants, la splendeur des chants guerriers, les lettres et les mémoires à double et triple voix qui forment la véritable épopée de l'Afrique d'aujourd'hui. Un voyage d'images et de mots dans cette Afrique dont on ne parle pas, dans cette Afrique où personne ne va. Dans ce no man's land anéantis par la mondialisation, torréfiés par le FMI, survivent les hommes sans terre. Par les protocoles violents de la boxe et de la lutte à poings nus, ces hommes deviennent les héros. Apprentis boxeurs des bidonvilles géants de Nairobi, exaltés par le fantôme de Mohammed Ali, brûlés par les hautes ascèses du monde blanc que sont la boxe et la mystique chrétienne. Lutteurs des pauvres banlieues de Dakar, sevrés des paroles magiques des marabouts et du chant des tambours, protégés du monde par le choeur des femmes et les poèmes guerriers nés aux racines du terroir. Au concerto lugubre des moines-guerriers du Kenya, s'oppose, choeur et danse, l'opéra souverain des lutteurs sénégalais. Sous la métaphore martiale du combat, ce livre dévoile une conformation intime de l'Afrique, sa polarité secrète. Grandi en cité (Sarcelles), mûri en philosophie (Khâgne), affiné en milieu cycliste (L'Équipe), Philippe Bordas s'achète un petit Leica en 1986 et reprend tout à zéro. Il a vingt-cinq ans. En exil du monde blanc, il découvre l'Afrique et fait ses premières photos. Ainsi naissent les images des boxeurs de Mathare Valley. Philippe Bordas retrouve la France en 1988 et devient photographe. Reporter et portraitiste pour les grands magazines, il réalise de nombreuses pochettes de disques de musique noire et devient le photographe attitré du rappeur MC Solaar. Il poursuit parallèlement un travail en profondeur sur l'Afrique héroïque en suivant les lutteurs du Sénégal de 1994 à 2000. Pensionnaire de la Villa Medicis en 1996, il réalise un film sur le lutteur Moustapha Gueye, Grand Combat, sélectionné au Festival de Venise. Ce livre consacré aux boxeurs du Kenya et aux lutteurs du Sénégal, L'Afrique à poings nus, représente près de quinze ans de travail. Ces images ont été exposées dans le monde entier. Philippe Bordas va publier prochainement un ouvrage sur les vieux chasseurs du Mali et un autre sur le peintre-encyclopédiste ivoirien Bruly Bouabré. Ces trois livres réunis, mêlant textes et photographies, formeront une somme sur l'Afrique héroïque et ses «guerriers mystiques».

Fiche Technique

Paru le : 07/05/2004

Thématique : Ecrits sur la photographie

Auteur(s) : Auteur : Philippe Bordas

Éditeur(s) : Seuil

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-02-055672-3

EAN13 : 9782020556729

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 338

Hauteur : 27 cm / Largeur : 20 cm

Épaisseur : 3,2 cm

Poids : 1545 g