Chargement...
Chargement...

Lumières. n° 2, Franz Beck, un musicien des Lumières

Paru le : 28/06/2004
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Gironde) Centre interdisciplinaire bordelais d'études des Lumières (Pessac

22,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Compositeur d'origine allemande, Franz Beck (1734-1809) séjourna à Bordeaux de 1761 à sa mort. Considéré par sa formation internationale et son itinéraire professionnel comme représentatif de l'époque des Lumières, il est l'auteur d'un "Stabat mater" d'avant-garde d'après les spécialistes. Il devint également un citoyen bordelais à part entière en s'impliquant dans la vie de la cité. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Qui était Franz Beck? On avait un peu oublié ce musicien d'origine allemande, né en 1734 à Mannheim, qui séjourna à Bordeaux de 1761 à sa mort en 1809. Mais les travaux de quelques historiens et spécialistes de la musique, l'exemplarité de son parcours, la qualité de son œuvre ont eu finalement raison de cet injuste oubli. Il est en effet très représentatif de l'époque des Lumières. D'abord par sa formation internationale (élève de Stamitz à Mannheim et de Galuppi à Venise), ensuite par son itinéraire professionnel dont les étapes furent Marseille, Bruxelles, Paris et finalement Bordeaux. Il a donc fait bénéficier les amateurs de musique bordelais des dernières avancées du savoir musical de son temps. Le stabat mater qu'il compose à Bordeaux en 1782 reste une de ses œuvres les plus fameuses, considérée par les spécialistes, encore aujourd'hui, comme d'avant-garde. De son côté, il a profité de la magnificence de la cité girondine qui inaugure en 1780 le Grand-Théâtre de Louis. Remarquable chez Beck est également son insertion dans la société de l'époque. Cet artiste professionnel est reconnu dans et par la société bordelaise. Il sera «inspecteur de la musique et du chant» avant de devenir «maître d'orchestre». Mais il recevra aussi les «lettres de bourgeoisie» qui font de lui un citoyen à part entière de la cité. Notons enfin sa participation aux travaux de la société cosmopolite de formation et de pensées, dite du musée, qui se crée à Bordeaux dans les années 80 et qui diffuse les idées des Lumières. Beck connaîtra quelques difficultés pendant la période révolutionnaire, mais poursuivra son œuvre de musicien, passant, changement des temps oblige, du stabat mater à l'hymne à la raison. C'est sur ce parcours à la fois exemplaire et original de musicien et d'homme des Lumières que l'on tente ici de faire le point.

Fiche Technique

Paru le : 28/06/2004

Thématique : Biographies de musiciens

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires de Bordeaux

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86781-337-9

EAN13 : 9782867813375

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 167

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 292 g