Chargement...
Chargement...

Bernard Manteau

Publié le 01/01/2014
Les papillons noirs de Bénarès, aux éditions ElytisDans les salons Albert Mollat
Moi je veux dire les choses comme elles sont, que la mer est sale, grise et mauvaise, et que le ciel aussi, tout pareil. Avec des taches noires en plus, et des coulures blanchâtres comme du vieux lait, sur les bords du cadre...

Ainsi débute le journal d'Igor, pianiste d'hôtel et photographe, qui décide de se perdre dans le voyage, l'alcool et les rencontres hasardeuses, après la perte de sa femme, la passion de sa vie.
Sa fuite débute au Mali où un concours de circonstances le conduit à l'irréparable, puis en Iran, jusque dans les geôles islamistes. Après un bref retour dans sa ville natal de Bordeaux, il part en Inde dans l'espoir de revoir une Indienne qu'il avait photographiée pour un livre des années auparavant et qui ressemblait étrangement à son épouse.
A intervalles réguliers, son journal s'éclaire de son passé, une enfance bordelaise douloureuse dans les années cinquante, la perte précoce de sa mère, les souvenirs amoureux et la relation passionnelle avec sa femme...
Son récit est une ode à la vie, à l'amour, au sexe et à la beauté, contre les culpabilités qui l'obsèdent, les religions et le fanatisme, éternels obstacles à la jouissance des hommes.

Bernard Manteau est né à Bordeaux en 1949. Enseignant en retraite, psychopédagogue, il fut également peintre et sculpteur pendant quinze années. Voyageur, il passe une vie à sillonner le monde à pied, à moto ou autre, toujours à deux, en quête d'intensité. Son premier roman, Les théorèmes du port de la lune, paru en 2009 aux éditions Mollat, a été salué par la critique et a remporté deux prix littéraires.




Chargement...