Chargement...
Chargement...

Des fraises en hiver : et autres besoins inutiles de notre alimentation

Auteur : Claude-Marie Vadrot

Paru le : 16/09/2010
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Changer d'ère
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Claude-Marie Vadrot est connu pour sa plume acerbe et son écriture sèche envers les écolo-sceptiques (L'écologie sinon rien) et défend des thèses irrévérencieuses vis-à-vis de notre société de l'abondance. Loin d'être un obstacle, ce ton fait la richesse de ce livre.

Partons d'un constat que chacun d'entre nous peut vérifier dans son supermarché : les fruits et légumes que nous consommons sont en majorité issus d'une agriculture d'importation à échelle industrielle. Nous ne parlons pas ici (pas encore) de bananes, avocats, patate douce, café ou cacao mais d'espèces qui poussent dans notre pays comme les fraises, les pommes, les carottes, les salades et les concombres.

Prenons l'exemple de la fraise. En Andalousie, la fraise est cultivée de façon intensive, conduisant à réduire le cours des rivières environnantes. Les plants sont détruits après chaque récolte (même s'ils sont vivaces) et les nouveaux plants soumis au froid des frigos pour simuler l'hiver. Les sols sont lessivés à partir de produits douteux, les employés agricoles immigrés n'étant pas systématiquement protégés. Les fruits, enfin, ne sont pas très intéressants du point de vue nutritionnel. Claude-Marie Vadrot n'est pas tendre à l'encontre de cette agriculture intensive qui produit des fraises hors saison pour le plus grand bonheur des entreprises de production maraîchère délocalisées. Le consommateur, finalement, perd la valeur de la saison et du fruit arrivé à maturité - celui dont les qualités nutritionnelles sont les plus intéressantes.

Ces fraises en hiver ne doivent pas berner le client amateur de produits frais. Le prix qu'il paie pour ces gariguettes, cirafines ou mara des bois ne dit pas le coût environnemental et social qu'il implique. Que de carburant dépensé, de manipulation des plants, d'installations coûteuses en chauffage... Les producteurs français sont toujours plus fragilisés par l'arrivée de fraises espagnoles alors que nous ne manquerions aucunement de ressources près de chez nous pour satisfaire la demande. Il est paradoxal que les produits qui ont fait des milliers de kilomètres depuis les tropiques coûtent moins cher que ceux qui n'en n'ont fait qu'une dizaine. Donnons un regard neuf sur nos assiettes en lisant bien les étiquettes !


Muriel Argaud pour Écolo Info
19,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une invitation à réflechir sur ses habitudes de consommation de fruits et légumes à travers une enquête sur les transports des produits agricoles et leurs conséquences sur l'économie, l'écologie, la biodiversité, l'économie et l'environnement planétaire. Le journaliste appelle à une consommation dite démondialisée et de proximité dont il expose les avantages. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Fraises d'Espagne, haricots verts du Kenya, kiwis de Nouvelle-Zélande, pommes du Chili... Les fruits et les légumes perdent le nord et confondent les saisons. Avec beaucoup de produits non alimentaires, ils parcourent le monde depuis que la grande distribution a trouvé des travailleurs contraints d'accepter des salaires et des conditions de travail de misère. La recherche du profit maximum a progressivement conduit à des voyages aberrants aux conséquences écologiques désastreuses. Ces mauvaises habitudes de la mondialisation ne correspondent pourtant pas à une « demande » des consommateurs, mais bien au concept marketing du hors-saison. Tous les exemples fournis dans ce livre montrent comment des besoins ont été créés et exploités. Et comment une pomme de terre peut être récoltée en Belgique, épluchée au Maroc, transformée en chips en Turquie avant d'être vendue aux Pays-Bas. Ces voyages, ces gaspillages et l'exploitation des pays du Sud, nous pouvons les refuser en décidant de consommer local. L'auteur nous donne ici les recettes simples d'un retour à des assiettes ne croulant plus sous des milliers de kilomètres - périples inutiles dont nous supportons tous les coûts.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Usbek et Rica n° 4, « Halte au massacre alimentaire ! »

Thierry Keller et Blaise Mao, les deux rédacteurs en chef de la revue Usbek et Rica, viendront à la librairie le mardi 8 mars, à l'occasion de la sortie du n° 4, pour partager et échanger avec leurs (futurs) lecteurs la « nouvelle aventure intellectuelle » qu'ils ont initiée. Un univers singulier qui mérite le détour.

Fiche Technique

Paru le : 16/09/2010

Thématique : Microéconomie

Auteur(s) : Auteur : Claude-Marie Vadrot

Éditeur(s) : Delachaux et Niestlé

Collection(s) : Changer d'ère

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-603-01679-2

EAN13 : 9782603016794

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 173

Hauteur : 23 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1,6 cm

Poids : 253 g