Chargement...
Chargement...

Marcher, une philosophie

Auteur : Frédéric Gros

Paru le : 15/05/2009
Éditeur(s) : Carnets Nord
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Philosopher à pied... A pied avec les philosophes, Frédéric Gros voit la marche comme un art de l'esprit.

Frédérick Gros nous propose une réflexion philosophique sur la marche. Il nous rappelle que la marche est à la portée de tous, qu'elle nous permet de goûter et de se délecter d'un sentiment de liberté. Liberté de jouir du temps, de l'espace, de son corps, liberté à l'épreuve de la nécessité la plus stricte c'est-à-dire celle de la subsistance.
Voilà ce qui exalte les sens et la pensée. Nietzsche, Rimbaud, Rousseau, Thoreau, Nerval, Kant, Gandhi ont pratiqué la marche. Frédéric Gros nous éclaire sur le rapport de ces grands hommes à la marche, à l'écriture, à la pensée et à la vie.

La marche est un art de vivre, un exercice spirituel et philosophique. C'est aussi un acte de résistance individuel au monde actuel : à la vitesse, à la consommation, à la performance, à l'identité sociale.
Marcher, c'est aimer la lenteur, le dépouillement, car pour marcher il faut être léger. C'est aimer la solitude, le silence. On ne marche pas pour se raconter, pour décrire, mais pour s'oublier, pour respirer le paysage, pour habituer et ressentir son corps.

En compagnie d'un vers de Rimbaud :  « Allons, la route ! / Je suis un piéton, rien de plus. » Nous vous souhaitons bonne marche !

17,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
"Allons, la route § Je suis un piéton, rien de plus." Arthur Rimbaud

Résumé

La marche est comprise ici comme un acte philosophique ou une expérience spirituelle à travers l'exemple de figures historiques, philosophiques ou littéraires chez qui cet acte est une disposition de la pensée ou de l'inspiration (Rimbaud, Nietzsche, Gandhi, Kant). Ses dimensions mystiques et culturelles sont également évoquées : l'éternité, la solitude, la lenteur, le pèlerinage ou la flânerie. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La marche à pied connaît de plus en plus d'adeptes qui en recueillent les bienfaits : apaisement, communion avec la nature, plénitude... Nous sommes très nombreux à bénéficier de ces dons. Marcher ne nécessite ni apprentissage, ni technique, ni matériel, ni argent. Il y faut juste un corps, de l'espace et du temps. Mais la marche est aussi un acte philosophique et une expérience spirituelle. Allant du vagabondage au pèlerinage, de l'errance au parcours initiatique, de la nature à la civilisation, l'auteur puise dans la littérature, l'histoire et la philosophie : Rimbaud et la tentation de la fuite, Gandhi et la politique de résistance, sans oublier Kant et ses marches quotidiennes à Königsberg. Et si l'on ne pensait bien qu'avec les pieds ? Que veut dire Nietzsche lorsqu'il écrit que « les orteils se dressent pour écouter » ? C'est ce que l'on cherche ici à comprendre. A la fois traité philosophique et définition d'un art de marcher, ce livre en réjouira beaucoup, qui ne se savaient pas penseurs en semelles.

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Les incontournables de l'année 2009

Dossiers

Tous les chemins mènent à Compostelle

Cette année, comme tous les 5, 6 ou 11 ans, la saint Jacques (le 25 juillet) tombe un dimanche, faisant de 2010 une année jacquaire ou année sainte compostellane.

Dossiers

La marche, une philosophie abordable

« Marche ou crève ! », criait-on…Désormais c'est « Marche et revis ! » Petite sélection de livres sur les bonheurs de la marche.

Fiche Technique

Paru le : 15/05/2009

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Frédéric Gros

Éditeur(s) : Carnets Nord

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-35536-008-1

EAN13 : 9782355360084

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 302

Hauteur : 19 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 278 g