Chargement...
Chargement...

Le grand désenclavement du monde, 1200-1600

Auteur : Jean-Michel Sallmann

Paru le : 13/04/2011
Éditeur(s) : Payot
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Aux origines de la géopolitique
Si le terme « géopolitique » a été inventé très récemment, le concept qu'il définit a commencé à exister dès que les grandes civilisations ont pris conscience les unes des autres, entre 1200 et 1600.

Trois grandes civilisations, les occidentaux, les orientaux (chinois et hindous particulièrement), les musulmans formaient les trois grands pôles de la planète au XIIe siècle. Si des échanges existaient aux frontières, ces trois grandes familles vivaient tout de même très repliées sur elles-mêmes. La dimension internationale de quelques grands évènements viennent ébranler cet état de fait : les invasions mongoles, la grande épidémie de peste noire mais surtout les grandes découvertes occidentales au XVe siècle.

J.-M. Sallmann nous fait participer à un rythme effréné à la construction de ce nouvel ordre mondial.Un livre ambitieux et dense.
30,50 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Au début du XIIIe siècle, l'humanité est divisée en quatre grandes civilisations : chinoise, européenne, musulmane et hindoue. Des territoires entiers restent coupés du Monde comme l'Amérique, l'Afrique et le continent austral. Cet isolement sera brisé au cours des siècles suivants par les invasions mongoles, les épidémies de peste, et les grandes découvertes du XVe siècle. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Ce livre est né d'une constatation : notre monde est en train de vivre des bouleversements considérables et nous avons bien du mal à donner un sens aux conflits disséminés qui le parcourent. En réalité, s'il est devenu plus insaisissable, c'est parce qu'il est à nouveau multipolaire, comme il l'était déjà il y a plusieurs siècles. C'est entre 1200 et 1600 que l'ensemble de la planète a progressivement été mis en relation, aboutissant à un grand désenclavement, ou à une première « mondialisation » pour reprendre un terme à la mode. Refusant l'approche traditionnelle, européo-centrée, de l'histoire des relations internationales, basée sur le concept de l'État-nation, Jean-Michel Sallmann privilégie dans cet essai « politiquement incorrect » le paradigme civilisationnel tel que l'ont décrit Samuel Huntington dans son Choc des civilisations et avant lui Fernand Braudel. Il décrit au début du XIIIe siècle une humanité cloisonnée, où quatre grandes civilisations - chinoise, européenne, musulmane et hindoue -, au rôle stratégique, économique et culturel majeur, côtoient une Amérique, une Afrique noire et un continent austral encore coupés du reste du monde. L'isolement de cet Ancien Monde sera partiellement brisé par les expéditions de Gengis Khan et de ses fils, avant que le cataclysme de la seconde moitié du XIVe siècle, engendré par la peste noire, redistribue les cartes en faveur de l'Occident chrétien. C'est lui qui sera finalement, contre toute attente, le moteur du désenclavement qui se produira avec les « grandes découvertes » aux XVe et XVIe siècles. Un livre foisonnant et ambitieux, à la curiosité salutaire, qui nous entraîne à bride abattue sur les routes humaines qui, d'Alep à Quanzhou, d'Ormuz à Calicut, ont de tout temps sillonné le globe, nous offrant un regard neuf sur le monde d'aujourd'hui.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 13/04/2011

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Jean-Michel Sallmann

Éditeur(s) : Payot

Collection(s) : Histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-228-90627-1

EAN13 : 9782228906272

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 689

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 4,2 cm

Poids : 758 g