Chargement...
Chargement...

Le son comme arme : les usages policiers et militaires du son

Auteur : Juliette Volcler

Paru le : 01/09/2011
Éditeur(s) : La Découverte
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : La Découverte
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Utiliser le son comme arme a toujours fait partie des fantasmes récurrents des recherches, militaires ou non...
On sait tous et depuis des siècles, que le son a des effets divers sur les organismes ou l'équilibre interne. Atteindre une note (ou vibration) mythique qui donnerait la mort ou rendrait fou ou encore permettrait de contrôler quelqu'un, toutes ces idées ont fait l'objet d'expérimentations plus souvent synonymes d'échecs, notamment dans la gamme des infrasons, que de réussites.

Dans Le son comme arme, Juliette Volcler fait rigoureusement le point sur les recherches passées et actuelles, et les applications réelles de ce type d'arme. Sur un ton souvent dépassionné de scientifique, elle rappelle qu'aujourd'hui, le son est synonyme de torture. Les Américains, pour l'interrogatoire des suspects de terrorisme par exemple, exploitent beaucoup la privation sensorielle ou au contraire la saturation (hard rock, pleurs d'enfants, etc.) qui visent à briser les esprits.

L'ouvrage finit sur un constat très alarmant de l'usage de plus en plus généralisé, par les États, de divers moyens sensoriels, pour contrôler, orienter les citoyens, notamment par une architecture sonore des milieux urbains. Systèmes qui, au nom de la sécurité de tous, réduisent le libre arbitre de chacun.
16,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Nouvel instrument de contrôle des foules et des individus, sur le champ de bataille ou dans les rues des villes, en mission de combat ou humanitaire, le son s'inscrit dans le plan média de la guerre propre généralisée. Relégué toujours au second plan au cours de cette ère de l'image que fut le XXe siècle, le son manifeste l'imaginaire du pouvoir. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

«Lalafalloujah», tel est le surnom donné par les GI's à la ville irakienne de Falloujah en 2004, alors qu'ils bombardaient ses rues de hard rock à plein volume. «C'était comme envoyer un fumigène», dira un porte-parole de l'armée états-unienne. Les années 2000 ont en effet vu se développer un usage répressif du son, symptomatique de la porosité entre l'industrie militaire et celle du divertissement, sur les champs de bataille et bien au-delà. Rap, metal et même chansons pour enfants deviennent des instruments de torture contre des terroristes présumés. Des alarmes directionnelles servent de technologies «non létales» de contrôle des foules dans la bande de Gaza comme lors des contre-sommets du G20, à Toronto et à Pittsburgh. Des répulsifs sonores éloignent des centres-ville et des zones marchandes les indésirables, adolescents ou clochards. L'enrôlement du son dans la guerre et le maintien de l'ordre s'appuie sur plus d'un demi-siècle de recherches militaires et scientifiques. La généalogie des armes acoustiques, proposée ici pour la première fois en français, est tout autant celle des échecs, des fantasmes et des projets avortés, que celle des dispositifs bien réels qui en ont émergé. Aujourd'hui, l'espace sonore est sommé de se plier à la raison sécuritaire et commerciale. Souvent relégué au second plan au cours du XXe siècle, celui de l'image, il est devenu l'un des terrains d'expérimentation privilégiés de nouvelles formes de domination et d'exclusion. Et appelle donc de nouvelles résistances.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 01/09/2011

Thématique : Armée et stratégie

Auteur(s) : Auteur : Juliette Volcler

Éditeur(s) : La Découverte

Collection(s) : La Découverte

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7071-6885-8

EAN13 : 9782707168856

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 180

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 235 g